Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

Asie - pacifique

Élections au Kurdistan irakien sur fond de tensions avec Bagdad

© capture d'écran

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/09/2013

Les Kurdes irakiens étaient appelés à voter samedi pour élire leur Parlement régional dans un climat de tensions entre la province autonome kurde et le gouvernement fédéral de Bagdad. Les résultats seront connus dans quelques jours.

Près de trois millions de Kurdes irakiens étaient appelés à voter, samedi 21 septembre, pour un parlement régional, sur fond de tensions avec le gouvernement fédéral à Bagdad, et de combats en Syrie entre Kurdes et djihadistes. Les opérations de comptage des voix ont commencé peu après la fermeture des bureaux de vote à 17h00 (14h00 GMT). L'ONU a salué dans un communiqué le déroulement "sans entrave" du scrutin et le taux de participation important qui s'élève à près de 74%, selon les autorités. Les premiers résultats sont attendus dans les jours à venir.

Il s'agit des premières élections au Kurdistan irakien depuis quatre ans. Trois principaux partis se sont disputés le scrutin : le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) du président régional Massoud Barzani, l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), que dirige Jalal Talabani, qui est également président de l'Irak, et la liste d'opposition Goran.

Le PDK, qui gouverne actuellement avec l'UPK, devrait remporter le plus grand nombre des 111 sièges au parlement. Mais l'UPK pourrait faire les frais d'une percée de la liste Goran, son chef, Jalal Talabani, étant absent de la scène politique depuis plus de neuf mois, suite à une attaque cérébrale.

Ce vote intervient à un moment, où la question de la "nation" kurde revient sur le devant de la scène, notamment à la lumière de la perte par le pouvoir de Damas du contrôle sur les régions nord de la Syrie.

Nombreuses disputes avec Bagdad

Ces élections ont également lieu sur fond de velléités indépendantistes, la province autonome kurde se démarquant de plus en plus du gouvernement fédéral en raison de nombreuses disputes.

Cette région riche en pétrole cherche à construire un oléoduc pour relier directement son territoire aux marchés étrangers. En attendant, la province autonome exporte du pétrole brut, envoyé par camions vers la Turquie voisine, et a signé des accords de coopération avec des firmes étrangères, telles Exxon Mobil et Total. Elle profite également d'un essor économique bien supérieur au reste du pays, qu'encourage un bon climat sécuritaire, pour faire appel aux investisseurs étrangers.

Une situation qui provoque l'ire de Bagdad, selon qui les exportations de pétrole par camions constituent de la contrebande, et les contrats passés avec des pétroliers étrangers sont illégaux.

Kurdistan et État fédéral sont également à couteaux tirés sur la question de la souveraineté de la région de Kirkouk, que les Kurdes voudraient incorporer à leur territoire.

Avec dépêches

Première publication : 21/09/2013

  • FRANCE - REPORTAGE

    "Kurdistan d'Auvergne" ou l'itinéraire des rescapés du massacre d'Halabja

    En savoir plus

  • IRAK

    Au moins 26 morts dans un attentat suicide dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Le Kurdistan irakien tente de limiter l'afflux de réfugiés syriens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)