Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie sous tension avant les résultats de l'élection

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Naufrage du ferry sud-coréen : le capitaine recherché

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

Asie - pacifique

Première élection au nord du Sri Lanka depuis la chute des Tigres tamouls

© AFP

Vidéo par François GOULIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/09/2013

Les 700 000 électeurs du nord du Sri Lanka, peuplé à majorité de Tamouls, doivent élire leur conseil provincial samedi. Une victoire de l'Alliance nationale tamoule pourrait relancer le mouvement autonomiste écrasé en 2009.

C’est la première fois depuis plus de 25 ans qu’une élection est organisée au nord du Sri Lanka, une région peuplée par la minorité tamoule alors que la majorité des habitants du reste de l’île sont cinghalais. Samedi 21 septembre, le scrutin, sous l’égide du conseil des droits de l’Homme des Nations unies, doit désigner 38 conseillers provinciaux dans ce qui était, jusqu’en 2009, le fief des Tigres de libération de l’Eelam tamoul.

Une victoire de l’Alliance nationale tamoule, ancienne aile politique des Tigres, pourrait relancer le mouvement autonomiste quatre ans après l’écrasement de la rébellion par l’armée. Le juge à la Cour suprême à la retraite, K. Wigneswaran, le favori des 700 000 électeurs, a ainsi déclaré qu'il ferait valoir à Colombo son manifeste pour un gouvernement autonome pour les Tamouls. Ses priorités, a-t-il déclaré, seront les réparations de guerre, et la reprise des terres que les militaires occupent encore, quatre ans après la défaite des séparatistes Tigres Tamouls.

Une démocratie balbutiante

Certains habitants, responsables électoraux et un observateur étranger ont fait état d’une campagne d’intimidation du gouvernement du président Mahinda Rajapaksa pour inciter les électeurs à ne pas voter pour l’Alliance nationale tamoule.

Cette élection est organisée sous la pression internationale sur le gouvernement sri-lankais, afin qu’il partage le pouvoir avec la principale minorité ethnique du pays. Le conflit qui a opposé les Tigres au pouvoir central a duré des décennies et a fait plus de 100 000 morts. Aujourd’hui, la démocratie est encore balbutiante, et l’armée reste omniprésente. Cette dernière est accusée de faire campagne pour le président au pouvoir.

Avec dépêches

Première publication : 21/09/2013

  • SRI LANKA

    Sarath Fonseka, ex-chef des armées, condamné à trois ans de prison

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Le pouvoir et les ex-rebelles tamouls coupables de crimes de guerre, selon l'ONU

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Le parti présidentiel triomphe aux élections législatives

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)