Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

FRANCE

La nouvelle taxe carbone et le nucléaire financeront la transition énergétique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/09/2013

Après François Hollande, c’était au tour de Jean-Marc Ayrault samedi d’aborder la transition énergétique lors de la Conférence environnementale. La nouvelle taxe carbone rapportera 2,5 milliards d'euros dès 2015 selon le Premier ministre.

Les contours du projet de loi sur la "transition énergétique" se précisent peu à peu. La nouvelle taxe carbone, rebaptisée pour l’occasion "Contribution climat énergie" (CCE), apportera 2,5 milliards d'euros en 2015 et 4 milliards d'euros en 2016, a annoncé samedi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault à l’occasion du discours de clôture de la deuxième Conférence environnementale. "En 2014, première année de mise en œuvre, l'impact de cette composante carbone sur les carburants et le fioul domestique sera nul", a-t-il également ajouté.

Cette contribution carbone, calculée en fonction des émissions de C02, fera partie des taxes intérieures de consommation sur les carburants et les combustibles fossiles. "J'ai souhaité que cette réforme soit très progressive. Elle respectera notre engagement de stabilité des prélèvements obligatoires", a assuré Jean-Marc Ayrault. Quant aux professionnels des transports et de la pêche, ils "gardent leurs exonérations" fiscales, a rassuré le Premier ministre.

22 euros la tonne en 2016

Le Premier ministre n'a pas détaillé le montant exact du prix par tonne de cette taxe, mais selon une source proche du dossier, elle s'élèvera à 7 euros la tonne en 2014 (avec un effet nul sur les carburants routiers et le fioul). Elle atteindra ensuite 14,50 euros la tonne en 2015 et 22 euros la tonne en 2016.

La veille, François Hollande, qui n’a pas non plus précisé le taux de la taxe, avait plaidé pour que la loi sur la transition énergétique soit adoptée rapidement, d'ici à la fin 2014, tout en martelant qu’il ne s'agissait "pas d'une fiscalité supplémentaire".

Le nucléaire financera également

Autre outil de financement de la transition énergétique : le nucléaire. "Nous mobiliserons une partie des gains financiers perçus sur le parc nucléaire existant", a annoncé Jean-Marc Ayrault. "Pendant toute la durée de vie restante de nos centrales, et tout en assurant bien sûr une sécurité maximale, notre parc nucléaire sera mis à contribution, sans rupture d'approvisionnement", a-t-il assuré, sans plus de précisions.

Les centrales nucléaires, au fur et à mesure de leur amortissement, dégagent des surplus financiers. Ces derniers seront utilisés pour financer la rénovation thermique des logements et les énergies renouvelables, indique-t-on dans l'entourage du Premier ministre.

Réduire la part du nucléaire de 75 à 50 % de la production d’électricité était l’une des promesses de campagne de François Hollande qui a fait du projet de loi sur la transition énergétique "l'un des textes les plus importants du quinquennat."

Les détails de cette nouvelle taxe carbone doivent être dévoilés mercredi 25 septembre lors de la présentation du projet de loi de finances pour 2014.

Avec dépêches

Première publication : 21/09/2013

  • FRANCE

    Cacophonie gouvernementale autour de la taxe sur le diesel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le ministre français de l'Écologie exhume la taxe carbone

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)