Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Alger : polémique après la mort de deux supporters dans un stade

© APS

Texte par Assiya HAMZA

Dernière modification : 23/09/2013

Un morceau de tribune du stade du 5-juillet à Alger s’est effondré samedi quelques minutes avant la fin d'un match. Une expertise est en cours, mais les médias fustigent la vétusté des équipements en service dans le pays.

Le drame s'est produit, samedi 21 septembre, à dix minutes de la fin du match entre l'USM Alger et le MC Alger. Une partie de la tribune n°13 du stade olympique du 5-juillet s’est effondrée, provoquant la mort de deux spectateurs, et blessant plusieurs centaines d’autres à Alger.

Le sol s’est littéralement dérobé sous les pieds des victimes, alors qu’elles empruntaient l’escalier n° 5 pour quitter la tribune et fêter la victoire. "La surcharge au niveau de cette partie du stade, et le nombre important de supporteurs a fini par provoquer cet incident", a précisé Youcef Kara, directeur du complexe olympique.

"C'est un accident, dont il faut déterminer les responsabilités. Ce n'est pas normal qu'on aille voir un spectacle, et ça se termine par un drame», a déclaré lundi, selon le journal "l’Expression", le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi. "Les services du contrôle technique de construction (CTC) vont, à partir d'aujourd'hui, expertiser le lieu du drame, et s'il faut fermer le stade tout de suite, on le fermera".

Surnommé le "Paquebot", le stade du 5-juillet, avec une capacité de près de 80 000 personnes, a été construit en 1972, et restauré en 2003. De nombreuses fissures apparentes montraient sa vétusté, d’où un début de polémique en Algérie.

"C'est criminel"

"La vétusté de ces stades, combinée au laisser-aller des exécutifs communaux provoquera d’autres catastrophes à l’avenir. Des stades avec une seule porte d’entrée et de sortie par tribune, c’est criminel", accuse le journal "El Watan".

"Si l’on se réfère simplement au cahier des charges, établi par la FIFA, en matière d’homologation des stades, peu de stades algériens de Ligue 1 et 2 pourraient accueillir des matchs de football", poursuit le quotidien, affirmant en outre que, "l’idéal" serait de raser tous les stades vétustes pour les "remplacer par de nouveaux édifices conformes aux normes de sécurité préconisées par la FIFA".

Dans l'attente du rapport d’expertise, le stade du 5-juillet restera portes closes.

Première publication : 23/09/2013

  • POLITIQUE ALGÉRIENNE

    Algérie : "L'édifice électoral est dorénavant contrôlé par des proches de Bouteflika"

    En savoir plus

  • ALGÉRIE

    Le président Bouteflika procède à un important remaniement ministériel en Algérie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)