Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Crise en Catalogne : les médias publics dans le viseur de Madrid

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Union Européenne : la montée des égoïsmes ? (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

En savoir plus

FOCUS

Chili : la version officielle de la mort de Pablo Neruda scientifiquement contredite

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ayo, le Nigeria aux couleurs de "Paname"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Andrej Plenkovic : "Je ne pense pas qu’il y ait une menace d’éclatement des États au sein de l’UE"

En savoir plus

EUROPE

La Grèce fait la chasse aux policiers soupçonnés de collusion avec Aube dorée

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/09/2013

Alors qu'une enquête est en cours sur des liens éventuels entre des policiers grecs et Aube dorée, deux généraux ont démissionné lundi, cinq jours après le meurtre d'un rappeur anti-fasciste, par un membre présumé du parti néo-nazi.

La Grèce semble vouloir faire le ménage dans les rangs des autorités policières, quelques jours après le meurtre d'un musicien antifasciste par un membre présumé du parti néo-nazi Aube dorée. Lundi, la direction de la police a annoncé dans un communiqué la démission de deux de ses généraux.

Dans le même courrier, elle a indiqué que plusieurs cadres basés sur l'île d'Evia, au nord d'Athènes, ont été suspendus pour ne pas avoir ouvert d’enquête sur des locaux d'Aube dorée, situés près d'un commissariat de police, où des armes auraient été entreposées.

L'assassinat le 18 septembre d'un rappeur d'extrême gauche, Pavlos Fyssas, 34 ans, par un néonazi et membre présumé d'Aube dorée, a consterné la Grèce, et a poussé les autorités à agir contre ce parti. Ce dernier dispose de 18 députés sur 300 au Parlement.

Profitant de la crise économique et politique qui secoue la Grèce, la formation parlementaire Aube dorée séduit de plus en plus de Grecs. Des manifestations parfois violentes ont eu lieu dans le pays la semaine dernière en signe de protestation contre ce meurtre et contre le parti montant.

Avec dépêches

Première publication : 23/09/2013

  • GRÈCE

    Grèce : violents affrontements entre policiers et manifestants

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Aube dorée, un parti violent et xénophobe au Parlement

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Le parti néonazi grec Aube dorée fait des émules en Espagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)