Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Je suis Daphne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Réforme du travailleur détaché : vers un alignement des rémunérations

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Somalie : au moins 300 morts dans le double attentat à la bombe à Mogadiscio

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

Asie - pacifique

L'Iran prend le contrôle de la centrale atomique de Bushehr

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/09/2013

Ali Akbar Salehi, le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) a annoncé que Téhéran a pris lundi le contrôle de la centrale nucléaire civile de Bushehr, construite par les Allemands en 1974 puis achevée par les Russes en 2010.

L’Iran a pris lundi 23 septembre le contrôle de son réacteur nucléaire civile de Bushehr (Sud). Le chef de l'Organisation de l'énergie atomique de la République islamique, Ali Akbar Salehi, a en effet indiqué à la télévision d’État que la Russie allait mettre en marche la centrale d’une capacité de 1000 mégawatts.

La construction de l’usine, située sur la côte du Golfe, avait commencé en 1974 avec l’aide de la société allemande Siemens, qui a abandonné le projet après la révolution islamique de 1979 avant d’être repris par les Russes dans les années 90.

Terminée et inaugurée en 2010 avec une décennie de retard, Bushehr n'est pas entrée en service jusqu'en 2011 en raison de problèmes techniques récurrents. Le coût des travaux n’a pas été communiqué par les autorités iraniennes.

La suspicion de l'arme atomique

Le programme nucléaire iranien est depuis plusieurs années au cœur d'un conflit entre l'Iran et les grandes puissances. Celles-ci soupçonnent Téhéran, malgré ses démentis, de chercher à obtenir l'arme atomique notamment à travers son programme d'enrichissement d'uranium.

Sa construction a provoqué l'inquiétude des pays voisins de l'Iran, notamment les monarchies arabes, qui s'interrogent sur la fiabilité de ses installations et sa capacité à surmonter un séisme, alors que le pays est situé sur plusieurs failles sismiques importantes.
 

Avec dépêches

Première publication : 23/09/2013

  • IRAN

    Nucléaire iranien : le président Rohani se dit prêt à des négociations "sérieuses"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'Iran possèdera l'arme nucléaire sous peu, selon Obama

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : la relance des négociations fixée à fin février

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)