Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Asie - pacifique

L'Iran prend le contrôle de la centrale atomique de Bushehr

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/09/2013

Ali Akbar Salehi, le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA) a annoncé que Téhéran a pris lundi le contrôle de la centrale nucléaire civile de Bushehr, construite par les Allemands en 1974 puis achevée par les Russes en 2010.

L’Iran a pris lundi 23 septembre le contrôle de son réacteur nucléaire civile de Bushehr (Sud). Le chef de l'Organisation de l'énergie atomique de la République islamique, Ali Akbar Salehi, a en effet indiqué à la télévision d’État que la Russie allait mettre en marche la centrale d’une capacité de 1000 mégawatts.

La construction de l’usine, située sur la côte du Golfe, avait commencé en 1974 avec l’aide de la société allemande Siemens, qui a abandonné le projet après la révolution islamique de 1979 avant d’être repris par les Russes dans les années 90.

Terminée et inaugurée en 2010 avec une décennie de retard, Bushehr n'est pas entrée en service jusqu'en 2011 en raison de problèmes techniques récurrents. Le coût des travaux n’a pas été communiqué par les autorités iraniennes.

La suspicion de l'arme atomique

Le programme nucléaire iranien est depuis plusieurs années au cœur d'un conflit entre l'Iran et les grandes puissances. Celles-ci soupçonnent Téhéran, malgré ses démentis, de chercher à obtenir l'arme atomique notamment à travers son programme d'enrichissement d'uranium.

Sa construction a provoqué l'inquiétude des pays voisins de l'Iran, notamment les monarchies arabes, qui s'interrogent sur la fiabilité de ses installations et sa capacité à surmonter un séisme, alors que le pays est situé sur plusieurs failles sismiques importantes.
 

Avec dépêches

Première publication : 23/09/2013

  • IRAN

    Nucléaire iranien : le président Rohani se dit prêt à des négociations "sérieuses"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'Iran possèdera l'arme nucléaire sous peu, selon Obama

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : la relance des négociations fixée à fin février

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)