Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat de Londres : "We are not afraid"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le Premier ministre promet des mesures pour répondre aux enseignants grévistes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

Afrique

La justice égyptienne interdit les "activités" des Frères musulmans

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/09/2013

La justice égyptienne a interdit lundi les "activités" des Frères musulmans et de son organisation non gouvernementale. Les membres de la confrérie dénoncent une décision "politique".

La justice a interdit, lundi 23 septembre, les activités des Frères musulmans en Égypte, et a ordonné la confiscation des biens de l'influente confrérie. Une nouvelle étape de la campagne de répression orchestrée par les nouvelles autorités du Caire, envers le groupe, dont est issu le président Mohamed Morsi, destitué début juillet.

"La cour interdit les activités de l'organisation des Frères musulmans et de son organisation non gouvernementale, et toutes les activités auxquelles elle participe, et toute organisation qui en dérive", peut-on lire dans un arrêt rendu lundi.

Les Frères musulmans ont réagi, via leur compte Twitter, en qualifiant ce jugement de "politique et entaché de corruption". Ils ont par ailleurs promis de rester "présents sur le terrain".

Le 6 septembre, les autorités égyptiennes avaient déjà annoncé la dissolution d’une ONG liée au groupe islamiste, accusée de servir de façade à la confrérie. Les Frères musulmans eux-mêmes, fondés il y a 85 ans, n'ont jamais eu d'existence légale en Égypte, tantôt tolérés, tantôt sévèrement réprimés.

Depuis la destitution de Mohamed Morsi et son arrestation, les nouvelles autorités installées par l'armée répriment dans le sang les manifestations de ses partisans, et ont arrêté les principaux dirigeants de la confrérie.

Avec dépêches

Première publication : 23/09/2013

  • ÉGYPTE

    La justice ordonne le gel des avoirs des chefs des Frères musulmans

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne reprend Delga, ville tenue par les islamistes

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Vers une dissolution de l'Association des Frères musulmans en Égypte ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)