Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

  • Syrie : 43 casques bleus capturés par un groupe armé dans le Golan

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG hérite de Barcelone, Monaco de Benfica

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • Cristiano Ronaldo, sacré meilleur joueur européen de l'année

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés dans leur château en France

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

Afrique

Les forces de sécurité ont repris le contrôle du centre commercial de Nairobi

© AFP

Vidéo par Catherine NORRIS TRENT , Khalil BECHIR , Ben BARNIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Le ministère kenyan de l'Intérieur a annoncé lundi soir que les forces de sécurité ont repris le contrôle du centre commercial Westgate à Nairobi, trois jours après le début du siège mené dans le complexe par des islamistes shebab.

Le ministre de l'Intérieur annonce avoir repris le contrôle de Westgate

Les forces kenyanes contrôlent désormais le centre commercial Westgate de Nairobi, pris d'assaut samedi par des islamistes shebab, a affirmé dans la nuit de lundi à mardi le ministère kenyan de l'Intérieur.

"Nous contrôlons le Westgate", a-t-il déclaré sur son compte Twitter. Le gouvernement kényan avait un peu plus tôt affirmé que tous les otages avaient probablement été évacués.

“Nos forces contrôlent l’intégralité des étages de Westgate," avait indiqué auparavant, sur son compte Twitter, le ministère de l’Intérieur. Une version contredite par un soldat kenyan qui indiquait que les djihadistes étaient dispersés en plusieurs groupes aux troisième et quatrième étages du complexe, notamment dans une salle de cinéma. Un membre des forces spéciales kenyanes  témoignait, lui, à l’AFP, de la difficulté de l'intervention, parlant d'une partie de "cache-cache" avec les islamistes shebab dans les magasins du centre commercial, dont les alentours immédiats restaient bouclés et interdits d'accès aux journalistes.

"Matelas brûlés"

Le ministère a par ailleurs précisé qu’un feu, qui s’était déclaré dans le bâtiment, a été maîtrisé. Selon Leela Jacinto, l’envoyée spéciale de FRANCE 24 sur place, une épaisse fumée noire, causée non pas par des explosions, dont plusieurs ont retenti dans la journée de lundi, mais par des matelas brûlés, s’échappait du bâtiment.

La France ouvre une enquête après la mort des deux Françaises à Nairobi

La justice française a diligenté une enquête sur l'attaque de Nairobi dans laquelle deux Françaises ont trouvé la mort, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La section antiterroriste du parquet de Paris "a ouvert une enquête préliminaire pour assassinat et tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste", et cette décision a été prise dès qu'a été connue la présence de ressortissants français parmi les victimes, selon la source.

Une tactique déjà employée lors de l’attaque de l’hôtel Taj Mahal, à Bombay en 2008. "[Les Shebab] ont brûlé des matelas pour faire diversion, ils ont essayé de s'échapper", a ainsi déclaré le chef de l'armée kenyane, le général Julius Waweru Karangi.

Deux Shebab tués

Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur a indiqué que la quasi-totalité des otages, dont le nombre total est inconnu, avait été libérée et que les islamistes étaient cernés. Selon ce dernier, deux des Shebab ont été tués dans ce nouvel assaut lancé, lundi.

Un dernier bilan de la Croix-Rouge kenyane, de l’attaque lancée samedi, fait état d'au moins 62 morts, autant de disparus et 200 blessés.

Les Shebab ont déclaré avoir lancé cette attaque en réponse à une intervention des troupes kenyanes en Somalie, menée depuis octobre 2011 pour lutter contre les islamistes liés à Al-Qaïda.

Avec dépêches

Première publication : 23/09/2013

  • KENYA

    Les Shebab encerclés par la police dans le centre commercial de Nairobi

    En savoir plus

  • KENYA

    Attaque de Nairobi : intervention des forces spéciales israéliennes

    En savoir plus

  • KENYA

    En images : l'attaque du centre commercial de Nairobi par des islamistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)