Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

Amériques

Obama à l'ONU : "Il faut essayer la voie diplomatique" avec l'Iran

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/09/2013

S'exprimant au premier jour de la 68e assemblée annuelle des Nations unies, à New York, le président américain a estimé, mardi, que la voie diplomatique devait encore être explorée avec l'Iran, dont le programme nucléaire suscite des inquiétudes.

Au premier jour de l'assemblée générale de l'ONU, le président américain Barack Obama a estimé, mardi 24 septembre, qu'il fallait "essayer la voie diplomatique" avec l'Iran, tout en soulignant que les différends USA-Iran ne seraient pas résolus "du jour au lendemain".

"Les obstacles seront peut-être trop grands, mais je suis fermement convaincu que la voie diplomatique mérite d'être essayée", a-t-il déclaré.

Barack Obama a également appelé l'Iran à des "actes" sur son programme nucléaire. Il a par ailleurs chargé son secrétaire d’État John Kerry ainsi que le groupe dit des "5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU - États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Chine - plus l'Allemagne) de relancer des négociations avec Téhéran.

C'est la première fois que les ministres des Affaires étrangères de l'Iran et des 5+1, notamment les États-Unis, se retrouveront pour discuter du programme nucléaire controversé de Téhéran.

Avec dépêches
 

Première publication : 24/09/2013

  • DIPLOMATIE

    Le conflit syrien domine la grand-messe de l’ONU

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    L'Iran prend le contrôle de la centrale atomique de Bushehr

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Hassan Rohani invite l'unique député juif iranien aux Nations unies

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)