Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

FRANCE

"L'instinct meurtrier" d'un sénateur UMP contre Hollande indigne la gauche

© AFP | Les sénateurs Jean-Claude Gaudin et Eric Doligé

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2013

Les propos de deux sénateurs UMP, dont ceux d'Éric Doligé qui a évoqué ressentir "un instinct meurtrier" à l'égard de "Hollande et sa bande", ont provoqué un tollé dans les rangs socialistes.

Des propos véhéments du sénateur du Loiret (UMP) Éric Doligé déclarant avoir "un instinct meurtrier" car il "ne supporte plus Hollande et sa bande", et une réplique de son collègue Jean-Claude Gaudin, ont suscité l’ire et l'indignation, mercredi 25 septembre, du gouvernement et des élus socialistes.

Selon un enregistrement diffusé par le site Le Lab Europe 1, Éric Doligé a déclaré mardi, lors de la journée parlementaire UMP qui s'est tenue à l'Assemblée nationale : "Moi, je dois vous dire que j'ai un instinct meurtrier en ce moment. Je suis comme la plupart des citoyens, moi, je ne supporte plus Hollande et sa bande !

"Un peu plus tard, le sénateur a ajouté : "Il faudrait qu'on évite de se tirer dessus entre nous et qu'on fasse tout pour tirer plutôt... enfin moi j'ai une liste de gens que je peux vous donner, sur qui il faut tirer, hein. Il y en a une quarantaine, c'est tous ceux du gouvernement". Son intervention provoque quelques rires dans la salle, et le sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, renchérit "je peux donner les Kalachnikov !"

Le gouvernement et le PS s'indignent
 
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a jugé "absolument indignes" les propos des sénateurs UMP. "Certains responsables politiques devraient se méfier des fins de banquet, des plaisanteries grasses qui révèlent le fond boueux de leur pensée", a réagi la porte-parole, lors du compte-rendu hebdomadaire du conseil des ministres. "J'ai le vertige quand je pense aux responsabilités exercées par ceux qui ont tenu ces propos absolument indignes", a-t-elle ajouté.
 
Les propos des sénateurs UMP sont "intolérables", a estimé pour sa part, mercredi, David Assouline, le porte-parole du Parti socialiste (PS). "Ils sont le reflet de la violence et de la haine ordinaire qu'entretiennent les dirigeants de l'UMP contre les socialistes, et en particulier contre le président de la République démocratiquement élu", juge David Assouline dans un communiqué.
            
Selon lui, "l'UMP doit condamner ses propos et sanctionner leurs auteurs". Un avis que partage le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, qui a demandé, mercredi, à Jean-François Copé, président de l'UMP, de condamner ces propos "haineux qu'on ne peut pas accepter de la part de quelqu'un qui représente le peuple français".
                            
De son côté, le courant socialiste de la Gauche forte, animé par le député Yann Galut et la sénatrice Patricia Schillinger "condamne avec la plus grande fermeté de tels propos qui confirment la tendance de l'UMP à adopter les discours les plus anti-républicains", ont-ils écrit dans un communiqué. "La Gauche forte attend de la part de l'UMP une réponse ferme et proportionnée à la gravité de la situation qui doit être l'exclusion d'Éric Doligé et de Jean-Claude Gaudin du parti", conclut le communiqué.

Avec dépêches

Première publication : 25/09/2013

  • FRANCE

    Noël Mamère claque la porte des Verts, branle-bas de combat chez les écologistes

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Manuel Valls sous le feu des critiques après ses propos sur les Roms

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)