Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

FRANCE

"L'instinct meurtrier" d'un sénateur UMP contre Hollande indigne la gauche

© AFP | Les sénateurs Jean-Claude Gaudin et Eric Doligé

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2013

Les propos de deux sénateurs UMP, dont ceux d'Éric Doligé qui a évoqué ressentir "un instinct meurtrier" à l'égard de "Hollande et sa bande", ont provoqué un tollé dans les rangs socialistes.

Des propos véhéments du sénateur du Loiret (UMP) Éric Doligé déclarant avoir "un instinct meurtrier" car il "ne supporte plus Hollande et sa bande", et une réplique de son collègue Jean-Claude Gaudin, ont suscité l’ire et l'indignation, mercredi 25 septembre, du gouvernement et des élus socialistes.

Selon un enregistrement diffusé par le site Le Lab Europe 1, Éric Doligé a déclaré mardi, lors de la journée parlementaire UMP qui s'est tenue à l'Assemblée nationale : "Moi, je dois vous dire que j'ai un instinct meurtrier en ce moment. Je suis comme la plupart des citoyens, moi, je ne supporte plus Hollande et sa bande !

"Un peu plus tard, le sénateur a ajouté : "Il faudrait qu'on évite de se tirer dessus entre nous et qu'on fasse tout pour tirer plutôt... enfin moi j'ai une liste de gens que je peux vous donner, sur qui il faut tirer, hein. Il y en a une quarantaine, c'est tous ceux du gouvernement". Son intervention provoque quelques rires dans la salle, et le sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, renchérit "je peux donner les Kalachnikov !"

Le gouvernement et le PS s'indignent
 
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a jugé "absolument indignes" les propos des sénateurs UMP. "Certains responsables politiques devraient se méfier des fins de banquet, des plaisanteries grasses qui révèlent le fond boueux de leur pensée", a réagi la porte-parole, lors du compte-rendu hebdomadaire du conseil des ministres. "J'ai le vertige quand je pense aux responsabilités exercées par ceux qui ont tenu ces propos absolument indignes", a-t-elle ajouté.
 
Les propos des sénateurs UMP sont "intolérables", a estimé pour sa part, mercredi, David Assouline, le porte-parole du Parti socialiste (PS). "Ils sont le reflet de la violence et de la haine ordinaire qu'entretiennent les dirigeants de l'UMP contre les socialistes, et en particulier contre le président de la République démocratiquement élu", juge David Assouline dans un communiqué.
            
Selon lui, "l'UMP doit condamner ses propos et sanctionner leurs auteurs". Un avis que partage le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, qui a demandé, mercredi, à Jean-François Copé, président de l'UMP, de condamner ces propos "haineux qu'on ne peut pas accepter de la part de quelqu'un qui représente le peuple français".
                            
De son côté, le courant socialiste de la Gauche forte, animé par le député Yann Galut et la sénatrice Patricia Schillinger "condamne avec la plus grande fermeté de tels propos qui confirment la tendance de l'UMP à adopter les discours les plus anti-républicains", ont-ils écrit dans un communiqué. "La Gauche forte attend de la part de l'UMP une réponse ferme et proportionnée à la gravité de la situation qui doit être l'exclusion d'Éric Doligé et de Jean-Claude Gaudin du parti", conclut le communiqué.

Avec dépêches

Première publication : 25/09/2013

  • FRANCE

    Noël Mamère claque la porte des Verts, branle-bas de combat chez les écologistes

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Manuel Valls sous le feu des critiques après ses propos sur les Roms

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)