Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

Moyen-orient

Plusieurs factions rebelles prônent la loi islamique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2013

Plus d'une dizaine de groupes rebelles islamistes qui combattent en Syrie ont déclaré mardi ne pas reconnaître la Coalition nationale. Ils ont par ailleurs indiqué vouloir appliquer la charia, seule source de législation, selon eux.

Cette fois c'est officiel. D'importants groupes de rebelles islamistes combattants en Syrie, dont des factions djihadistes, ont affirmé mardi 24 septembre au soir qu'aucune organisation basée à l'étranger, y compris la Coalition nationale, ne saurait les représenter.

"La Coalition nationale et le gouvernement d'Ahmad Tomeh (récemment choisi) ne nous représentent pas, et nous ne la reconnaissons pas non plus", ont indiqué 13 des groupes rebelles islamistes les plus puissants dans un communiqué commun.

À plusieurs reprises depuis deux ans et demi, un décalage est apparu entre l'opposition en exil et certaines factions rebelles, ces dernières étant considérées comme des électrons libres car ne référant à aucune autorité.

Parmi les signataires de ce texte figurent plusieurs factions islamistes comme la brigade Al-Tawhid, principale rébellion de la province d'Alep (nord), et les djihadistes extrémistes du Front Al-Nosra, liés à Al-Qaïda.

Le groupe radical mais non djihadiste Ahrar al-Sham a également signé le texte, tout comme la 19e Division, une formation importante mais relativement récente du courant principal Armée syrienne libre.

La charia doit être la seule source de la loi

Ces groupes affirment que la loi islamique doit être la seule source de la législation.

"Ces forces appellent tous les groupes civils et militaires à s'unir dans un contexte clairement musulman qui est fondé sur la charia, en faisant la seule source de la législation", déclarent-ils.

Le communiqué de référence appelle aussi à "l'unité" et au "rejet des divisions... mettant l'intérêt de la nation islamique au-dessus de l'intérêt de chaque groupe".

Ce communiqué est publié alors que se manifeste une flambée de violences opposant des combattants de plusieurs factions parmi les insurgés contre le Front Al-Nosra, et l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). La semaine dernière les combattants de l'EIIL se sont notamment emparés de la ville d'Azaz frontalière de la Turquie, auparavant aux mains de l'ASL.

Avec dépêches

Première publication : 25/09/2013

  • SYRIE

    Damas a transmis des données détaillées sur son arsenal chimique

    En savoir plus

  • SYRIE

    La tension entre l'ASL et les combattants d'Al-Qaïda éclate au grand jour

    En savoir plus

  • FRANCE - SYRIE

    La Syrie, terrain de prédilection des combattants français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)