Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

Moyen-orient

Plusieurs factions rebelles prônent la loi islamique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2013

Plus d'une dizaine de groupes rebelles islamistes qui combattent en Syrie ont déclaré mardi ne pas reconnaître la Coalition nationale. Ils ont par ailleurs indiqué vouloir appliquer la charia, seule source de législation, selon eux.

Cette fois c'est officiel. D'importants groupes de rebelles islamistes combattants en Syrie, dont des factions djihadistes, ont affirmé mardi 24 septembre au soir qu'aucune organisation basée à l'étranger, y compris la Coalition nationale, ne saurait les représenter.

"La Coalition nationale et le gouvernement d'Ahmad Tomeh (récemment choisi) ne nous représentent pas, et nous ne la reconnaissons pas non plus", ont indiqué 13 des groupes rebelles islamistes les plus puissants dans un communiqué commun.

À plusieurs reprises depuis deux ans et demi, un décalage est apparu entre l'opposition en exil et certaines factions rebelles, ces dernières étant considérées comme des électrons libres car ne référant à aucune autorité.

Parmi les signataires de ce texte figurent plusieurs factions islamistes comme la brigade Al-Tawhid, principale rébellion de la province d'Alep (nord), et les djihadistes extrémistes du Front Al-Nosra, liés à Al-Qaïda.

Le groupe radical mais non djihadiste Ahrar al-Sham a également signé le texte, tout comme la 19e Division, une formation importante mais relativement récente du courant principal Armée syrienne libre.

La charia doit être la seule source de la loi

Ces groupes affirment que la loi islamique doit être la seule source de la législation.

"Ces forces appellent tous les groupes civils et militaires à s'unir dans un contexte clairement musulman qui est fondé sur la charia, en faisant la seule source de la législation", déclarent-ils.

Le communiqué de référence appelle aussi à "l'unité" et au "rejet des divisions... mettant l'intérêt de la nation islamique au-dessus de l'intérêt de chaque groupe".

Ce communiqué est publié alors que se manifeste une flambée de violences opposant des combattants de plusieurs factions parmi les insurgés contre le Front Al-Nosra, et l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). La semaine dernière les combattants de l'EIIL se sont notamment emparés de la ville d'Azaz frontalière de la Turquie, auparavant aux mains de l'ASL.

Avec dépêches

Première publication : 25/09/2013

  • SYRIE

    Damas a transmis des données détaillées sur son arsenal chimique

    En savoir plus

  • SYRIE

    La tension entre l'ASL et les combattants d'Al-Qaïda éclate au grand jour

    En savoir plus

  • FRANCE - SYRIE

    La Syrie, terrain de prédilection des combattants français

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)