Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Afrique

Attaque de Nairobi : Interpol place la "veuve blanche" sur sa liste rouge

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/09/2013

À la demande du Kenya, Interpol a émis une notice rouge à l'encontre de la Britannique Samantha Lewthwaite, dite la "veuve blanche". Son nom a été évoqué lors de la prise d'otages du centre commercial de Nairobi.

Dans un communiqué publié jeudi 26 septembre, Interpol a annoncé l’émission d’une notice rouge à l'encontre de Samantha Lewthwaite, dite la "Veuve Blanche".

Une décision qui fait suite à une requête transmise par le Kenya, qui recherche la Britannique de 29 ans pour détention d'explosifs et complot en vue de commettre un crime. Ces charges remontent à décembre 2011.

Le nom de la "veuve blanche" est réapparu récemment, lors de l’attaque d’un centre commercial à Nairobi, mais les Shebab, responsables de l’assaut, ont démenti son implication.

La notice rouge d’Interpol, diffusée à 190 pays, constitue une demande d'arrestation à des fins d'extradition. Il s’agit de l’"un des outils les plus puissants pour poursuivre des fugitifs internationaux", selon l'organisation de coopération policière.

Dans son communiqué, Interpol précise également que Samantha Lewthwaite est déjà recherchée pour possession d’un passeport sud-africain qu’elle aurait obtenu frauduleusement.

Un point sur lequel l’organisation insiste pour souligner la "menace invisible des terroristes et des criminels qui voyagent dans le monde entier avec des faux passeports".

Samantha Lewthwaite, mère de trois enfants, est en cavale depuis deux ans environ. Surnommée par des extrémistes "Dada Muzungu", la soeur blanche en langue swahili, la "veuve blanche" est citée dans de nombreuses affaires terroristes depuis 2005.

Avec dépêches.

Première publication : 26/09/2013

  • KENYA

    Attaque de Nairobi : zones d’ombre autour de Samantha Lewthwaite, la "Veuve blanche"

    En savoir plus

  • KENYA

    Attaque de Nairobi : "trop sophistiquée pour venir uniquement de Somalie"

    En savoir plus

  • KENYA

    Attaque de Nairobi : confusion au centre commercial Westgate

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)