Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

FRANCE

Quinze magasins de Leroy Merlin et Castorama devront fermer le dimanche

© AFP.

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/10/2013

Après Sephora, condamné mardi, la justice française continue de faire la chasse aux manquements au code du travail. Deux enseignes de bricolage, Castorama et Leroy Merlin, ont été condamnés à fermer quinze magasins le dimanche en Île-de-France.

Deux jours après l’annonce de la condamnation de l’enseigne Sephora pour les horaires de travail de son magasin des Champs Élysées, une décision de justice survenue jeudi 26 septembre a frappé deux nouvelles enseignes, Leroy Merlin et Castorama.

Une ordonnance du tribunal de commerce de Bobigny, dont l’AFP a obtenu une copie, impose aux deux enseignes de bricolage de cesser d'ouvrir quinze magasins en Ile-de-France le dimanche.

La justice française a également assorti sa décision d'une astreinte provisoire de 120 000 euros par magasin et par dimanche en cas de non respect du jugement par les deux enseignes visées.

Cette décision fait suite à la saisie de la justice par Bricorama, l’un des concurrents de ces deux spécialistes du bricolage, en juillet dernier. Bricorama, qui n'avait pas reçu d'autorisations dérogatoires pour pouvoir ouvrir ses magasins le dimanche, avait alors argué qu’il encourait un "dommage imminent constitué par la perte de chiffre d'affaires et la perte de clientèle (....) au profit de ses concurrents Leroy Merlin et Castorama".

Castorama envisage de faire appel

Le tribunal, qui a acté une "rupture d’égalité", a considéré que les quinze magasins concernés étaient "ouverts en violation flagrante de l'interdiction" des dispositions légale sur le travail dominical.

Les magasins de Leroy Merlin qui sont directement visés par cette décision de justice sont ceux de Massy, Sainte-Geneviève-des-Bois, Chelles, Collégien, Rueil-Malmaison, Livry-Gargan, Gennevilliers, Vitry-sur-Seine et Ivry-sur-Seine.

Pour Castorama, ceux de de Ballainvilliers, Fresnes, Créteil, Villetaneuse, Montgeron-Vigneux-sur-Seine et Villabé sont concernés.

L’enseigne a indiqué à l'AFP par l’intermédiaire de son avocat Me Richard Renaudier que son client étudiait la possibilité de faire appel.

 

Avec dépêches.

Première publication : 26/09/2013

COMMENTAIRE(S)