Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Un homme à la hauteur", le nain Dujardin

En savoir plus

FOCUS

Chute des prix du pétrole : les pays du Golfe face à une austérité jamais connue

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : Moqtada al-Sadr, l'agitateur

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi Travail : la bataille s'engage au Parlement (partie 2)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La mode, seconde industrie la plus polluante au monde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Isabelle Kocher, seule dirigeante du CAC 40

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amicalement vôtre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Lui, candidat"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Hollande est-il un homme de gauche ?

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 27/09/2013

Reportage exclusif - Centrafrique : la descente aux enfers

Livrée à des bandes armées qui terrorisent la population, la Centrafrique s'enfonce dans la violence sous les yeux d'un pouvoir impuissant. Nos reporters, Étienne Huver et Boris Heger, se sont rendus dans la région de Bossangoa, dans le nord-ouest du pays, où des affrontements ont opposé les combattants de la Séléka, musulmans, à des groupes d'autodéfense en grande majorité chrétiens.

Pendant plusieurs jours, nous avons accompagné le premier convoi des Nations unies à se rendre à Bossangoa, une ville du nord-ouest de la Centrafrique, coupée du monde, privée d’électricité et de téléphone. C'est ici que le conflit se révèle le plus meurtrier.

Nous avons traversé des dizaines de villages désertés par la population. Dans l’un d’eux, au moins six civils ont été massacrés.

Arrivés à Bossangoa, nous avons découvert une ville coupée en deux. Les communautés musulmane et chrétienne se font face. Les différents groupes armés qui s’affrontent dans les campagnes n’hésitent plus à s’attaquer directement aux civils de tous bords. La situation est extrêmement tendue et menace de dégénérer à tout moment.

Seule la présence des soldats de la FOMAC - la Force multinationale des États d'Afrique centrale -, permet de garantir un minimum de sécurité. Cent cinquante soldats sont déployés en ville et tentent de maintenir la paix entre les différentes communautés.

Mais la situation humanitaire est de plus en plus préoccupante. Depuis plus de deux semaines, plusieurs milliers d’habitants vivent regroupés autour de l’évêché dans des conditions sanitaires épouvantables. La nourriture et les médicaments manquent. Les ONG ont beaucoup de mal à accéder à la zone en raison de l’insécurité grandissante.

 

Regardez notre débat "Centrafrique : où est la communauté internationale ?" en cliquant ici.


 

Par Etienne Huver , Boris Heger

COMMENTAIRE(S)

Les archives

28/04/2016 Élection présidentielle américaine

Universités américaines : le cauchemar de la dette étudiante

Aux États-Unis, des millions d'étudiants sont contraints de s'endetter lourdement pour pouvoir financer leurs études supérieures. Seuls ou avec leur famille, ils empruntent des...

En savoir plus

21/04/2016 Syrie

Documentaire exclusif : en Syrie, à l’assaut du "califat"

Nous vous proposons un documentaire exceptionnel tourné en Syrie. Nos reporters ont accompagné en exclusivité les Forces démocratiques syriennes, une coalition de milices kurdes...

En savoir plus

15/04/2016 Turquie

Turquie - Grèce : les naufragés oubliés de la mer Égée

La mer Égée, entre la Turquie et la Grèce, est un point de passage pour les réfugiés qui fuient la guerre en Syrie ou les Taliban en Afghanistan, et tentent de gagner l'Europe....

En savoir plus

07/04/2016 Corse

Corse : les nationalistes à l'épreuve du pouvoir

Depuis le mois de décembre, la Corse est gouvernée par les nationalistes. Une première dans l'histoire de l'île. Trois mois plus tard, nos reporters sont allés à leur rencontre.

En savoir plus

01/04/2016 Italie

Vidéo : Le procès d’un vaste réseau mafieux à Rome

En novembre 2015, le procès "Mafia Capitale" a débuté à Rome et mis 46 personnes sur le banc des accusés. Parmi eux, des élus, des fonctionnaires ou des entrepreneurs. Tous sont...

En savoir plus