Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le choc"

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

SPORT

Beach-soccer : Tahiti s’enflamme pour ses Tiki Toa

© afp | Le fameux Haka des Tiki Toa

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 27/09/2013

Tahiti va disputer samedi la première demi-finale de Coupe du monde de beach-soccer de son histoire. Les Tiki Toa, "les guerriers statue" en Tahitien, affrontent la Russie pour une place en finale du Mondial, qui se tient à Papeete.

Réputée pour sa tranquillité, Papeete, la capitale de la Polynésie française, est en pleine effervescence. Devant 4 200 spectateurs réunis au stade de To'ata, situé le front de mer de Papeete face à l'île de Moorea, les Tiki Toa se sont hissés le 25 septembre dans le dernier carré de la 7e édition de la Coupe du monde de beach-soccer. Un véritable exploit pour les Polynésiens.

"Dans les tribunes, c’était carrément chaud, chaud bouillant, superbe ambiance", témoigne un supporter dans la Dépêche de Tahiti. "Tout le public était derrière l’équipe, leur parcours est vraiment fantastique."

Tahiti dans l’histoire du football océanien

Avant même le coup d’envoi de ce Mondial, Tahiti avait écrit une page de l'histoire du football océanien en devenant la première nation insulaire du Pacifique à organiser une Coupe du monde de la Fifa. Et pour couronner le tout, l'équipe tahitienne s'illustre. Les Tiki Toa sont ainsi devenus les premiers représentants de la région à atteindre la deuxième phase d'un tournoi Fifa, en terminant deuxièmes de leur poule derrière l’Espagne, championne d’Europe.

Et Tahiti n’en est pas resté là : en quart de finale, il a surclassé l’Argentine, championne d'Amérique du Sud (6-1). Une véritable démonstration, qui a fait vibrer le stade To'ata, construit spécialement pour le tournoi. "Le fait de jouer à domicile nous rend plus forts", a déclaré à ce sujet le gardien tahitien Jonathan Torohia. "Ça renforce notre volonté de jouer et de gagner pour tous les Polynésiens qui viennent ici assister aux matches." Des propos corroborés par son coéquipier Naea Bennett : "Ça vous donne un supplément d'énergie. Vous avez envie de vous battre pour eux. Nous ne sommes pas habitués à ça, mais ça nous a rendus heureux et forts."

"Nous dédions cette victoire à tous les Polynésiens"

Les exploits successifs des Tiki Toa sont la cerise sur le gâteau du football tahitien, qui avait déjà fait parler de lui en participant pour la première fois à la Coupe des confédérations au Brésil en juin dernier.

Sur fond de barrière de corail et de roche volcanique, l'île est en ébullition. "Tahiti est en demi-finales. Personne n'aurait pu l'imaginer. Nous dédions cette victoire à tous les Polynésiens" s’est extasié Jonathan Torohia.

Et pas question d’en rester là pour les hommes d’Angelo Schirinzi, qui vont se frotter aux redoutables Russes, champions du monde en titre, en demi-finale. Les héros locaux visent désormais une place en finale face au vainqueur de la seconde demi-finale (Espagne - Brésil).  

Première publication : 27/09/2013

COMMENTAIRE(S)