Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

SPORT

Brian Cookson, nouveau patron du cyclisme mondial

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Brian Cookson a été élu vendredi à Florence à la présidence de l’Union cycliste internationale (UCI) face à l’Irlandais Pat McQuaid, qui visait un 3e mandat consécutif et se présentait très affaibli par les secousses de l'affaire Armstrong.

L’Anglais Brian Cookson est le nouveau président de l'Union cycliste internationale (UCI), élu à Florence, vendredi 27 septembre. Par 24 voix à 18, les 42 délégués de la Fédération internationale de cyclisme (14 voix pour l'Europe, 9 voix pour l'Asie et l'Amérique, 7 voix pour l'Afrique, 3 voix pour l'Océanie) ont opté pour le Britannique, soutenu par l'Union européenne de cyclisme (UEC). Ce succès du président de la Fédération britannique met fin au règne de l'Irlandais Pat McQuaid, en poste depuis 2005 lorsqu'il a succédé au Néerlandais Hein Verbruggen.

"Je ne me fais aucune illusion sur le fait que le travail commence maintenant. Ma première priorité est de rendre la lutte contre le dopage encore plus indépendante", a déclaré Brian Cookson, 62 ans. L'ancien commissaire de course, architecte-paysagiste de métier, a bien insisté sur la nécessité de changer et surtout de restaurer la confiance. Ce leitmotiv a animé sa campagne depuis plusieurs mois, après le tsunami provoqué par l'affaire Armstrong en fin d'année dernière.

"Un nouveau départ"

"Cela doit marquer un nouveau départ", a déclaré à l’AFP le directeur du Tour de France Christian Prudhomme. "Il a clairement sa part dans les années de succès de British Cycling, la fédération britannique qu'il a prise alors qu'elle était exsangue et qui est aujourd'hui une fédération aux succès multiples, sur piste et sur route".

Sous sa présidence, la Grande-Bretagne est en effet devenue l'une des grandes puissances du cyclisme, jusqu'à gagner le Tour de France (Bradley Wiggins en 2012, Chris Froome en 2013) et imposer son implacable domination sur piste lors des deux derniers Jeux Olympiques.

En tant qu'organisateur du Tour de France, "on appelle de nos vœux une vraie instance (antidopage ndlr.) indépendante, par-delà les pays et quels que soient les sports", a ajouté Christian Prudhomme.

"Il faut restaurer la crédibilité vis-à-vis du grand public", a souligné pour sa part le président de l'UEC, le Français David Lappartient, qui a pris parti à la mi-septembre pour Cookson. "Ce que nous avons voulu, c'est que le choses se passent conformément aux statuts".

La fédération française (FFC), qui s'est prononcée en faveur du nouveau président, se retrouve donc du bon côté. "Mais je pense avant tout à l'avenir du cyclisme", a tempéré David Lappartient, tout sourire : "Ce que cela va changer pour la FFC ? On pourra peut-être porter un peu mieux les candidatures pour l'organisation des Championnats du monde."

Avec dépêches 

Première publication : 27/09/2013

  • CYCLISME

    Contre-la-montre : la passe de trois pour l'Allemand Tony Martin

    En savoir plus

  • HISTOIRE

    Gino Bartali, une légende du cyclisme italien parmi les Justes

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Dopage : Lance Armstrong rend sa médaille des JO de Sydney

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)