Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un immeuble s'effondre à Bombay, près de 70 disparus

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Un immeuble de cinq étages s'est effondré vendredi à Bombay. Près de 70 personnes sont coincées dans les débris. Il s'agit du cinquième effondrement d'immeuble dans la capitale économique indienne au cours des derniers mois.

Un bâtiment de cinq étages s'est effondré vendredi 27 septembre à Bombay, capitale économique de l'Inde, et environ 70 personnes sont portées disparues. "Nous pensons que jusqu'à 70 personnes sont piégées" sous les décombres, a déclaré Alok Avasthy, un responsable de l'Autorité nationale de gestion des catastrophes (NDMA) à l'AFP sur place. Selon lui, 22 familles habitaient dans cet immeuble, propriété d'un organisme municipal. Les habitants du quartier, situé dans l'est de Bombay, affirment que 40 à 60 personnes y vivaient.

Sept personnes sont déjà sorties vivantes des décombres, a indiqué pour sa part Manisha Mahiskar, un responsable de la ville, qui avait initialement parlé d'environ 20 disparus.

"Mon fils est à l'intérieur. J'attends qu'on le sorte de là", a déclaré désemparé Mithi Solakani, un retraité de 62 ans, à l'AFP, tandis que les secouristes tentaient de progresser dans de tonnes de débris. Plusieurs pelleteuses sont sur place pour soulever les plus grandes dalles de béton, permettant aux secouristes d'entrer en action pour dégager des survivants qui appellent à l'aide, selon des témoins.

Les habitants de l'immeuble avaient été invités à partir

Les secouristes ont également sorti les premiers cadavres des décombres, sous le regard de nombreuses femmes en pleurs qui attendent à proximité.

Selon la municipalité de Bombay, le bâtiment hébergeait des employés de l'administration locale et leurs familles, qui avaient été invités à quitter l'immeuble plus tôt cette année. "Le bâtiment avait une trentaine d'années. Nous avions demandé aux habitants de quitter l'immeuble en avril, mais ils ne l'ont pas fait", a déclaré Vijay Khabale-Patil, le porte-parole de l'administration municipale, sans dire pourquoi on avait demandé aux familles de partir.

Cinq immeubles se sont effondrés à Bombay ou dans la banlieue au cours des derniers mois, dont l'un en avril qui avait fait 74 morts. Ces accidents mettent en évidence la mauvaise qualité des constructions et la violation fréquente des règles d'urbanisme, sur fond de forte demande et de corruption.

Avec dépêches

 

Première publication : 27/09/2013

  • INDE

    Lourd bilan après l'effondrement d'un immeuble près de Bombay

    En savoir plus

  • INDE

    L'effondrement d'une école provoque la mort de plusieurs enfants

    En savoir plus

  • INDE

    Au moins 40 morts après l'effondrement d'un pont en construction

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)