Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

Moyen-orient

Iran : Rohani demande aux Occidentaux de lui faire confiance

© AFP | Le président iranien Hassan Rohani.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Au cours d’une conférence de presse donnée vendredi à New York, le président iranien Hassan Rohani a réitéré son souhait de renouer le dialogue avec les Occidentaux. Avec pour objectif premier de régler la délicate question du nucléaire iranien.

Le président iranien Hassan Rohani a profité d’une conférence de presse donnée  vendredi 27 septembre à New York pour réitérer son souhait de voir le dossier du nucléaire iranien se dénouer à brève échéance.

Les discussions avec les puissances du P5+1 sur le programme nucléaire iranien, au point mort depuis plusieurs années, sont de nouveau à l’ordre du jour depuis la détente observée entre Téhéran et les Occidentaux.

"L'atmosphère est tout à fait différente du passé, a-t-il expliqué. Notre objectif, c'est l'intérêt partagé de nos deux nations. Notre objectif, c'est de résoudre les problèmes, de créer pas après pas les conditions propices à la confiance entre nos gouvernements et nos peuples."

"Des résultats tangibles" à court terme

Devant la presse, il a une nouvelle fois tranché avec les prises de position de son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad, et affirmé que les négociations "produiront à brefs délais des résultats tangibles".

Rohani s’est aussi engagé à présenter dès le mois prochain, à Genève, un plan aux membres du groupe P5+1. Il a également assuré que l’issue des négociations menées par son gouvernement serait soutenue par tous les organes du pouvoir iranien, y compris par le Guide suprême de la Révolution Ali Khamenei, plus haute autorité du pays.

L’élection d’Hassan Rohani, en juin dernier, a amorcé un réel changement dans les relations diplomatiques entre l’Iran et les pays occidentaux.

À Vienne, vendredi, des discussions tenues entre l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et la délégation iranienne ont confirmé cette détente. Des échanges qualifiés de "constructifs" par le gendarme international du nucléaire.

Avec dépêches.

 

Première publication : 27/09/2013

  • DIPLOMATIE

    L'opération séduction d'Hassan Rohani irrite Israël

    En savoir plus

  • IRAN

    Rohani veut régler la question du nucléaire iranien "dans les mois qui viennent"

    En savoir plus

  • NATIONS UNIES

    François Hollande et Hassan Rohani brisent la glace

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)