Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Économie britannique : George Osborne tente de rassurer

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En fait, on ne voulait pas vraiment dire 'partir'"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

Economie

En France, le retour de la croissance est confirmé mais la dette s'envole

© AFP | Le ministre de l'Économie Pierre Moscovici

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Au deuxième trimestre 2013, la France a connu une croissance de 0,5 %, a confirmé l'Insee vendredi. L'institut a également insisté sur l'augmentation de la dette publique qui s’établit, sur la même période, à 91,4 % du PIB.

Une bonne nouvelle et une moins bonne. L'Insee, dans sa fournée trimestrielle d'indicateurs sur l'économie française, a fourni des munitions à tous les camps. Pour les pessimismes, l'institut a annoncé vendredi 27 septembre que la dette publique du pays avait continué à grimper au deuxième trimestre 2013 pour atteindre 93,4 % du PIB. En revanche, la croissance sur la même période a été de 0,5 %.

La France est donc bien sortie de la récession. C'est la consommation des ménages qui est à l'origine de ce rebond de l'économie française. Elle est en hausse de 0,4 %. L'autre moteur de ce début de reprise vient de l'État dont les dépenses pour soutenir l'économie ont progressé de 0,7 %.

Dette toujours

En revanche, l'Insee souligne que l'investissement des entreprises, considéré par beaucoup comme le véritable pouls de l'économie, a continué à reculer au deuxième trimestre. Il a baissé de 0,4 % après une chute de 1 % au premier trimestre.

Plus inquiétant encore pour l'institut français de la statistique : la dette publique a augmenté de 41,9 milliards d'euros au deuxième trimestre. Elle atteint 1 912,2 milliards d'euros ce qui équivaut à 93,4 % du PIB.

Avec dépêches

Première publication : 27/09/2013

  • FRANCE

    Budget 2014 : les gagnants et les perdants du gouvernement

    En savoir plus

  • BUDGET

    Budget 2014 : une baisse des dépenses "inédite sous la Ve République"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris prévoit plus d'économies et moins de croissance pour 2014

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)