Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

France - loi travail : la bataille s'engage au Parlement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

François Ier, l'empreinte d'un roi

En savoir plus

FOCUS

Migrants : l'Autriche lance des travaux pour clôturer sa frontière avec l’Italie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gérald de Palmas se dévoile dans son nouvel album "La beauté du geste"

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Loi Travail : le gouvernement ira-t-il jusqu'au bout ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brésil : WhatsApp bloqué pendant 72h

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep sous les bombes, un compte twitter pour informer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'interminable chaos irakien"

En savoir plus

LE DÉBAT

Syrie : Alep, ville martyre, symbole d'une guerre sans fin (partie 1)

En savoir plus

Economie

En France, le retour de la croissance est confirmé mais la dette s'envole

© AFP | Le ministre de l'Économie Pierre Moscovici

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Au deuxième trimestre 2013, la France a connu une croissance de 0,5 %, a confirmé l'Insee vendredi. L'institut a également insisté sur l'augmentation de la dette publique qui s’établit, sur la même période, à 91,4 % du PIB.

Une bonne nouvelle et une moins bonne. L'Insee, dans sa fournée trimestrielle d'indicateurs sur l'économie française, a fourni des munitions à tous les camps. Pour les pessimismes, l'institut a annoncé vendredi 27 septembre que la dette publique du pays avait continué à grimper au deuxième trimestre 2013 pour atteindre 93,4 % du PIB. En revanche, la croissance sur la même période a été de 0,5 %.

La France est donc bien sortie de la récession. C'est la consommation des ménages qui est à l'origine de ce rebond de l'économie française. Elle est en hausse de 0,4 %. L'autre moteur de ce début de reprise vient de l'État dont les dépenses pour soutenir l'économie ont progressé de 0,7 %.

Dette toujours

En revanche, l'Insee souligne que l'investissement des entreprises, considéré par beaucoup comme le véritable pouls de l'économie, a continué à reculer au deuxième trimestre. Il a baissé de 0,4 % après une chute de 1 % au premier trimestre.

Plus inquiétant encore pour l'institut français de la statistique : la dette publique a augmenté de 41,9 milliards d'euros au deuxième trimestre. Elle atteint 1 912,2 milliards d'euros ce qui équivaut à 93,4 % du PIB.

Avec dépêches

Première publication : 27/09/2013

  • FRANCE

    Budget 2014 : les gagnants et les perdants du gouvernement

    En savoir plus

  • BUDGET

    Budget 2014 : une baisse des dépenses "inédite sous la Ve République"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris prévoit plus d'économies et moins de croissance pour 2014

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)