Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Donald Trump : "ceci n'est pas un président"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation de la vie politique, la boîte de Pandore"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

En savoir plus

LE DÉBAT

Moralisation de la vie publique : la réforme est lancée

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise au Venezuela : le pays au bord du chaos?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : "Les Proies", avec Nicole Kidman, sixième long métrage de Sofia Coppola

En savoir plus

FOCUS

En Espagne, le parc paradisiaque de Doñana meurt de soif

En savoir plus

FACE À FACE

Ferrand épinglé par "Le Canard enchaîné" : un premier couac pour Macron ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester meurtrie par l'un de ses enfants"

En savoir plus

Moyen-orient

Reportage : les réfugiés irakiens en Syrie sous la menace d'un nouvel exode

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/09/2013

Après avoir fui leur pays suite à la chute de Saddam Hussein en 2003, les réfugiés irakiens en Syrie se retrouvent au milieu d'une autre guerre. Nombre d'entre eux ont repris le chemin de l'exil.

La guerre qui sévit en Syrie entre le régime de Bachar al-Assad et la rébellion qui cherche à le renverser a fait resurgir chez les réfugiés irakiens les mêmes images de violence et de persécution qu’ils avaient déjà vécues dans leur pays, après la chute de Saddam Hussein en 2003.

Craignant de revivre les mêmes traumatismes, alors que leur communauté a déjà fait l'objet d'attaques ciblées, ils ne demandent qu'à sortir du territoire syrien, quitte à vivre un nouvel exode. Ils sont ainsi des centaines à quitter le pays chaque jour, à l’instar de leurs hôtes syriens. Quatre millions de réfugies irakiens vivaient en Syrie avant de début de la crise, en mars 2011. Aujourd’hui, il n'en reste plus qu'un million et demi.

Après avoir été menacée par des milices chiites irakiennes qui avaient auparavant assassiné son frère et son mari, Hana Abdallah a fuit l’Irak en 2007. Cette journaliste vit aujourd'hui dans la banlieue de Damas, à Jermana, le fief des réfugiés irakiens. "Jusqu'à quand nous resterons exilés de guerre en guerre ? Comment supporter cela ? La guerre dans notre pays d'origine puis cette guerre ici. Nous avons fuit la mort et la mort nous retrouve ici. Que devons nous faire ?", confie-t-elle à FRANCE 24.


 

Première publication : 27/09/2013

  • REPORTAGE

    Syrie : épargnée par les combats, Tartous est un refuge pour les déplacés

    En savoir plus

  • Syrie : le kidnapping comme arme de guerre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)