Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Afrique

Deux civils tués dans un attentat contre l'armée malienne à Tombouctou

© AFP.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

À Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, deux civils ont été tués dans l'explosion d'un véhicule, à proximité d'un camp de l'armée malienne. Les quatre assaillants ont également péri au cours de l'opération, précise le gouvernement malien.

Un attentat à la voiture piégée a provoqué la mort de deux civils, samedi, à Tombouctou (nord-ouest du Mali). L’acte terroriste visait un camp de l’armée malienne situé dans le centre-ville.

L'attentat suicide a été perpétré "aux environs de 13h (locales et GMT) par quatre terroristes devant le camp militaire de la ville de Tombouctou", a expliqué le gouvernement dans un communiqué publié samedi soir. Le document précise que l'opération "s'est [soldée] par la mort de six personnes", en l'occurrence "deux civils et les quatre terroristes qui ont été tués sur le coup".

Le texte indique aussi que "six soldats [ont été] blessés" et rapporte que "la déflagration a entraîné d'importants dégâts matériels".

Un peu plus tôt, l’attentat avait déjà été confirmé par une source militaire africaine opérant pour la Minusma, dont les soldats sont déployés à l'aéroport de Tombouctou, "Les kamikazes se sont infiltrés dans Tombouctou. Ils sont venus devant le camp pour (faire) exploser leur véhicule […]", avait détaillé cette source.

Cette attaque est la troisième de l’histoire de la ville de Tombouctou, autrefois berceau des grands empires de la région et dernière ville importante avant le Sahara malien.

Avec dépêches.

Première publication : 28/09/2013

  • Bamako célèbre son nouveau président en présence d'une trentaine de dirigeants

    En savoir plus

  • Mali : IBK sera-t-il l'homme de la réconciliation ? (partie 1)

    En savoir plus

  • Mali : IBK sera-t-il l'homme de la réconciliation ? (partie 2)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)