Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

Afrique

Deux civils tués dans un attentat contre l'armée malienne à Tombouctou

© AFP.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

À Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, deux civils ont été tués dans l'explosion d'un véhicule, à proximité d'un camp de l'armée malienne. Les quatre assaillants ont également péri au cours de l'opération, précise le gouvernement malien.

Un attentat à la voiture piégée a provoqué la mort de deux civils, samedi, à Tombouctou (nord-ouest du Mali). L’acte terroriste visait un camp de l’armée malienne situé dans le centre-ville.

L'attentat suicide a été perpétré "aux environs de 13h (locales et GMT) par quatre terroristes devant le camp militaire de la ville de Tombouctou", a expliqué le gouvernement dans un communiqué publié samedi soir. Le document précise que l'opération "s'est [soldée] par la mort de six personnes", en l'occurrence "deux civils et les quatre terroristes qui ont été tués sur le coup".

Le texte indique aussi que "six soldats [ont été] blessés" et rapporte que "la déflagration a entraîné d'importants dégâts matériels".

Un peu plus tôt, l’attentat avait déjà été confirmé par une source militaire africaine opérant pour la Minusma, dont les soldats sont déployés à l'aéroport de Tombouctou, "Les kamikazes se sont infiltrés dans Tombouctou. Ils sont venus devant le camp pour (faire) exploser leur véhicule […]", avait détaillé cette source.

Cette attaque est la troisième de l’histoire de la ville de Tombouctou, autrefois berceau des grands empires de la région et dernière ville importante avant le Sahara malien.

Avec dépêches.

Première publication : 28/09/2013

  • Bamako célèbre son nouveau président en présence d'une trentaine de dirigeants

    En savoir plus

  • Mali : IBK sera-t-il l'homme de la réconciliation ? (partie 1)

    En savoir plus

  • Mali : IBK sera-t-il l'homme de la réconciliation ? (partie 2)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)