Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

EUROPE

Belgrade interdit de nouveau la Gay Pride pour raisons de sécurité

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/09/2013

La police serbe a interdit pour la troisième année consécutive la tenue de la Gay Pride à Belgrade après des menaces émanant d'organisations d'extrême-droite. Le dernier défilé, en 2010, avait été émaillé de violents incidents.

Les partisans de la cause homosexuelle à Belgrade seront privés de Gay Pride après l’interdiction à la dernière minute de leur manifestation, initialement prévue ce samedi dans la capitale serbe. Les services de sécurité serbes ont préféré annuler pour la troisième fois consécutive "toutes les manifestations" organisées samedi 28 septembre, après l’appel de plusieurs organisations ultra-nationalistes à se rassembler à proximité de l’itinéraire annoncé par les organisateurs de la Gay Pride.

Le gouvernement serbe a pris au sérieux les menaces émanant de divers groupuscules d’extrême-droite à l’encontre de la manifestation phare du mouvement homosexuelle. La dernière Gay Pride de Belgrade, tenue en 2010, avait donné lieu à de nombreux actes de violences de la part d’extrémistes hostiles à la cause homosexuelle. Plus de 150 personnes, essentiellement des policiers, avaient été blessées et les violences avaient occasionné plus d’un million d’euros de dégâts.

Respect des droits de l'Homme

"C'est une mauvaise nouvelle pour la Serbie, qui montre que les droits de l'Homme ne sont pas respectés dans ce pays", a dit à l'AFP Goran Miletic, l'un des organisateurs du défilé, après l'annonce du Premier ministre interdisant toute manifestation.

Vendredi en fin d'après-midi, quelques centaines d'ultra-nationalistes hostiles à la tenue de la Gay Pride ont marché dans le centre-ville, saluant, par des applaudissements, l'annulation du défilé.

Dans la soirée, en revanche, plusieurs centaines de militants arc-en-ciel se sont rendus devant le siège du gouvernement en brandissant un grand drapeau aux couleurs arc-en-ciel pour protester contre l'annulation du défilé. Encadré par des policiers anti-émeute, les manifestants se sont dispersés sans incident.

Avec dépêches

Première publication : 28/09/2013

  • UNION EUROPÉENNE

    Feu vert de l'UE pour ouvrir des négociations d'adhésion avec la Serbie

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    JO de Sotchi : Poutine interdit toute manifestation pendant la compétition

    En savoir plus

  • RUSSIE

    En images : les célébrités dénoncent la loi antigay en Russie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)