Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Vidéo diffusée par Ansaru : la colère de l’épouse d'un otage français

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/09/2013

L’épouse de Francis Collomp a fustigé le Quai d'Orsay après avoir été informée de l’existence d’une vidéo de son mari, diffusée vendredi par le groupe islamiste nigérian Ansaru, par la presse. Biais par lequel elle avait appris son enlèvement.

L’épouse de l’otage Francis Collomp, ingénieur français kidnappé dans le nord du Nigéria en décembre 2012, a laissé exploser sa colère contre les autorités françaises pour ne pas l’avoir informé de l’existence d’une récente vidéo de son mari avant qu’elle ne l’apprenne par la presse.

C’est la sœur d’Anne-Marie Collomp qui a déclaré, samedi 28 septembre, que cette dernière était furieuse d’apprendre par un reporter la diffusion d’une vidéo réalisée par les ravisseurs de son époux. "Ma sœur est très remontée, elle est très en colère contre le Quai d'Orsay car c'est par un journaliste qu'elle a reçu la vidéo des ravisseurs. C'est bien plus tard que le ministère l'a appelée", a déclaré à l'AFP Gilda Marbois, belle-sœur de l'ingénieur Francis Collomp.

"Hier soir, Anne-Marie a dit sa colère au représentant du Quai d'Orsay. Elle ne veut plus parler aux journalistes. En décembre, c'est également par la presse qu'elle avait appris son enlèvement", a ajouté Gilda Marbois.

Problèmes cardiaques

Le groupe islamiste nigérian Ansaru a diffusé vendredi une vidéo de l'ingénieur français de 63 ans, enlevé le 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire, à Rimi, dans l'État de Katsina (nord du Nigeria).

Sur ce document de trois minutes posté sur Internet, et repéré par le réseau américain de surveillance des sites islamistes, Francis Collomb lit une déclaration. Un homme non identifié portant une arme figure en arrière-plan.

"Ma sœur est contente d'avoir vu son mari, mais elle ne l'a pas reconnu. Il est propre mais il porte une barbe qu'il n'avait pas. On ne peut pas dire qu'il va bien", a dit Mme Marbois. "On le voit deux fois mettre sa main sur sa poitrine. Est-ce à cause de ses problèmes cardiaques ?", a-t-elle ajouté.

Francis Collomp, qui réside à La Réunion, a été opéré du cœur et doit prendre quotidiennement des médicaments, avait fait savoir sa famille après son enlèvement.

Les dernières images de l'otage vues par sa famille remontaient au 23 mai dernier, lors d'une rencontre avec Laurent Fabius. "Il portait un débardeur et avait maigri. Aujourd'hui son visage est plus rond mais c'est sans doute à cause de sa barbe", a relevé Gilda Marbois. Le frère de l'ingénieur, Denis Collomp, résidant dans les Alpes-de-Haute-Provence, est pour sa part "soulagé" d'avoir revu son frère "même s'il a l'air toujours aussi fatigué", a-t-il dit à l'AFP.

Avec dépêches
 

Première publication : 28/09/2013

  • FRANCE

    Aqmi diffuse une vidéo "crédible" des quatre Français otages au Sahel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marche symbolique pour les trois ans de captivité des otages français d'Arlit

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris affirme détenir une preuve de vie des otages enlevés au Niger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)