Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

Afrique

Vidéo diffusée par Ansaru : la colère de l’épouse d'un otage français

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/09/2013

L’épouse de Francis Collomp a fustigé le Quai d'Orsay après avoir été informée de l’existence d’une vidéo de son mari, diffusée vendredi par le groupe islamiste nigérian Ansaru, par la presse. Biais par lequel elle avait appris son enlèvement.

L’épouse de l’otage Francis Collomp, ingénieur français kidnappé dans le nord du Nigéria en décembre 2012, a laissé exploser sa colère contre les autorités françaises pour ne pas l’avoir informé de l’existence d’une récente vidéo de son mari avant qu’elle ne l’apprenne par la presse.

C’est la sœur d’Anne-Marie Collomp qui a déclaré, samedi 28 septembre, que cette dernière était furieuse d’apprendre par un reporter la diffusion d’une vidéo réalisée par les ravisseurs de son époux. "Ma sœur est très remontée, elle est très en colère contre le Quai d'Orsay car c'est par un journaliste qu'elle a reçu la vidéo des ravisseurs. C'est bien plus tard que le ministère l'a appelée", a déclaré à l'AFP Gilda Marbois, belle-sœur de l'ingénieur Francis Collomp.

"Hier soir, Anne-Marie a dit sa colère au représentant du Quai d'Orsay. Elle ne veut plus parler aux journalistes. En décembre, c'est également par la presse qu'elle avait appris son enlèvement", a ajouté Gilda Marbois.

Problèmes cardiaques

Le groupe islamiste nigérian Ansaru a diffusé vendredi une vidéo de l'ingénieur français de 63 ans, enlevé le 19 décembre 2012, le jour de son anniversaire, à Rimi, dans l'État de Katsina (nord du Nigeria).

Sur ce document de trois minutes posté sur Internet, et repéré par le réseau américain de surveillance des sites islamistes, Francis Collomb lit une déclaration. Un homme non identifié portant une arme figure en arrière-plan.

"Ma sœur est contente d'avoir vu son mari, mais elle ne l'a pas reconnu. Il est propre mais il porte une barbe qu'il n'avait pas. On ne peut pas dire qu'il va bien", a dit Mme Marbois. "On le voit deux fois mettre sa main sur sa poitrine. Est-ce à cause de ses problèmes cardiaques ?", a-t-elle ajouté.

Francis Collomp, qui réside à La Réunion, a été opéré du cœur et doit prendre quotidiennement des médicaments, avait fait savoir sa famille après son enlèvement.

Les dernières images de l'otage vues par sa famille remontaient au 23 mai dernier, lors d'une rencontre avec Laurent Fabius. "Il portait un débardeur et avait maigri. Aujourd'hui son visage est plus rond mais c'est sans doute à cause de sa barbe", a relevé Gilda Marbois. Le frère de l'ingénieur, Denis Collomp, résidant dans les Alpes-de-Haute-Provence, est pour sa part "soulagé" d'avoir revu son frère "même s'il a l'air toujours aussi fatigué", a-t-il dit à l'AFP.

Avec dépêches
 

Première publication : 28/09/2013

  • FRANCE

    Aqmi diffuse une vidéo "crédible" des quatre Français otages au Sahel

    En savoir plus

  • FRANCE

    Marche symbolique pour les trois ans de captivité des otages français d'Arlit

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris affirme détenir une preuve de vie des otages enlevés au Niger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)