Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Miss Philippines devient la nouvelle Miss Monde

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/09/2013

Dans un contexte tendu – des islamistes avaient prévu de perturber la cérémonie –, la Philippine Megan Young a été couronnée Miss Monde, à Bali ce samedi. Marine Lorphelin, Miss France, termine deuxième du concours.

Megan Young, 23 ans, est devenue samedi la nouvelle Miss Monde. Cette étudiante en cinéma, qui concourrait pour les Philippines, a devancé la Française Marine Lorphelin.

Pour la première fois, l’élection de Miss Monde se déroulait en Indonésie, pays musulman le plus peuplé du monde.

Un "concours de prostituées"

La cérémonie avait d’ailleurs été placée en état d’alerte après de récentes manifstations d’islamistes, qui avaient pointé du doigt un "concours de prostituées".

Les autorités indonésiennes ont donc déployé un impressionnant dispositif de sécurité dans la station balnéaire huppée de Nusa Dua, dans le sud de Bali.

Les hôtels de très grand luxe de cette localité ont été, pour l’occasion, transformés en camps retranchés avec forces antiémeutes, canons à eau et chiens policiers à l’appui.

Un décor qui tranchait avec l’intérieur du Centre des congrès entouré de palmiers, où les 129 Miss qui concourraient ont défilé devant les caméras de 180 pays.

La finale relocalisée à Bali

Bali, déjà la cible d’attentats meurtriers en 2002 où plus de 200 personnes ont trouvé la mort, avait fait part de sa crainte de subir la colère des islamistes qui avaient juré de perturber le concours.

Les ressortissants des États-Unis, du Royaume-Uni et d'Australie avaient été prévenus par leurs ambassades de la possibilité d’un "attentat" contre la compétition.

Ces derniers mois, des milliers de musulmans radicaux ont battu le pavé, fustigeant la tenue d’un "concours de prostituées" sur leurs terres. La finale du concours, initialement prévue à Jakarta, avait finalement été déprogrammée et déplacée à Bali pour des raisons de sécurité.

Destination touristique phare du pays, l’île de Bali est la seule région d'Indonésie à majorité hindouiste, à la différence du reste du pays, où la religion musulmane est dominante. Destination privilégiée de vacances pour de nombreux touristes occidentaux, Bali est l’un des rares endroits en Indonésie où les visiteurs peuvent exposer leur corps à la vue de tous sans risquer de heurter la population.

"Miss Musulmane"

Si elle a fait beaucoup de bruit ces derniers mois, la fronde des islamistes à l’endroit de Miss Monde ne semble pas être majoritaire en Indonésie, dont l'islam est qualifié de modéré. Les plus radicaux ont exigé l’annulation du concours, d’autres, plus mesurés, ont opté pour l’organisation d’un concours parallèle.

Un concours de "Miss Musulmane" s’est tenu le 18 septembre, toujours en Indonésie, et a consacré une Nigériane au terme d’une compétition comprenant notamment des récitations du Coran, des défilés en voile islamique et des séances de prières.

Avec dépêches.

Première publication : 28/09/2013

  • CONCOURS DE BEAUTÉ

    Miss musulmane : quand les reines de beauté troquent le bikini pour le voile

    En savoir plus

  • FRANCE

    Égalité hommes-femmes : le Sénat vote la fin des concours de mini-miss

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Déferlante de tweets racistes envers une miss America d'origine indienne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)