Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début du conflit avec Israël

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

EUROPE

Les cadres du parti néo-nazi grec Aube dorée déférés mardi

© AFP

Vidéo par Clémence DIBOUT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

Après une première nuit en prison, le chef et les cadres du parti d'extrême droite Aube Dorée, arrêtés samedi à Athènes, seront présentés mardi aux juges d'instruction. Ils sont poursuivis pour "participation à une organisation criminelle".

Le dirigeant du parti néo-nazi grec Aube dorée et les quatre députés arrêtés samedi 28 septembre à Athènes, lors d'une opération policière sans précédent, seront présentés mardi aux juges d'instruction chargés de se prononcer sur leur éventuelle inculpation.

Dimanche matin, le sixième et dernier député d'Aube dorée sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour suprême s'est rendu de son plein gré au siège de la police à Athènes, où il a été arrêté. Il s’agit du bras droit du chef du parti, Nikos Michaloliakos. Son arrestation porte à 21 le nombre d'interpellations menées dans les cercles du parti néo-nazi.

"Participation à une organisation criminelle"

Des poursuites pénales pour "participation à une organisation criminelle" ont été engagées dans la nuit de samedi à dimanche par le procureur contre le chef du parti et l'ensemble des mis en cause. Il reviendra aux deux juges d'instruction désignés pour suivre ce dossier de prononcer une éventuelle inculpation. D'ici là, les militants et cadres du parti arrêtés restent en détention.

Pour établir la qualification "d'organisation criminelle", le parquet a retenu plusieurs crimes et délits imputés à Aube dorée, dont le meurtre, le 18 septembre près d'Athènes, de Pavlos Fyssas, un musicien antifasciste de 34 ans ; au moins un meurtre et une tentative de meurtre de migrants, ainsi que plusieurs cas de violences physiques, notamment contre des étrangers, commis ces derniers mois. La police a saisi trois armes à feu au domicile de Nikolaos Mihaloliakos, en précisant qu'il n'avait pas de permis de port d'armes.

"Jour historique"

Le ministre de l'Ordre public, Nikos Dendias, a salué "un jour historique pour la Grèce et l'Europe". "Je veux assurer aux citoyens grecs que l'enquête ne s'arrêtera pas là", a-t-il dit. "Il n'y a pas de place pour une organisation criminelle en Grèce." Le Premier ministre, Antonis Samaras, a exclu la tenue d'élections législatives anticipées après ces arrestations, et a déclaré que son gouvernement voulait avant tout assurer la stabilité du pays.

Au total, 32 mandats d'arrêt ont été émis par la Cour suprême chargée de ces enquêtes. Deux agents de la force publique, soupçonnés de liens avec les néo-nazis, comptent également parmi les 21 interpellés.

Avec dépêches

Première publication : 29/09/2013

  • CRIMINALITÉ

    Grèce : Athènes met hors-jeu le parti néonazi Aube dorée

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Grèce : coup de filet dans les rangs du parti néonazi Aube dorée

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Les Grecs se mobilisent contre les néo-nazis d'Aube dorée

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)