Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il y a trop de murs, les gens ne se parlent plus"

En savoir plus

Moyen-orient

Une série d’attentats frappe Erbil, au Kurdistan irakien

© AFP.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

Le QG des services de sécurité d’Erbil, au Kurdistan irakien, a été visé par l’explosion de quatre véhicules piégés, dimanche. Au moins six personnes ont été tuées dans cette ville habituellement épargnée par les attentats.

Au moins six personnes ont été tuées, dimanche, après une série d’attentats qui ont visé le quartier général des services de sécurité à Erbil, au Kurdistan irakien.

Des responsables de sécurité précisent que la première explosion a été provoquée par un kamikaze au volant d’une voiture et qu’à l’arrivée des secours, une ambulance, elle-aussi piégée, a explosé à son tour. Au total, quatre véhicules ont été utilisés par les terroristes.

Le Kurdistan irakien est généralement préservé de tout attentat terroriste. Erbil, la capitale de cette région autonome irakienne, n’avait plus été visée par de telles opérations depuis le 10 mai 2007. À l’époque, un camion piégé avait explosé, provoquant le décès de 14 personnes.

L’attentat de ce dimanche pourrait être lié aux relations houleuses qu’entretiennent les Kurdes et le Front al-Nosra, un mouvement islamiste impliqué notamment dans le mouvement de rébellion en Syrie.

"L'attaque d'aujourd'hui peut être une vengeance du Front al-Nosra contre les Kurdes à l'intérieur du Kurdistan", explique Ali al-Haidari, un analyste irakien.

Ces dernières semaines, des combats ont mis aux prises des milices djihadistes aux kurdes habitant le nord de la Syrie. Des heurts qui ont provoqué un afflux massif de réfugiés kurdes au Kurdistan irakien. Selon l’ONU, près de 161 000 Syriens, en majorité des Kurdes, auraient fui vers l’Irak depuis le début du conflit.

Cet attentat intervient une semaine après les élections légistalives qui ont abouti au renouvellement du Parlement régional du Kurdistan irakien.

Avec dépêches.

Première publication : 29/09/2013

  • SYRIE

    Reportage : les réfugiés irakiens en Syrie sous la menace d'un nouvel exode

    En savoir plus

  • IRAK

    Bagdad : attentat meurtrier lors de funérailles dans un quartier chiite

    En savoir plus

  • IRAK

    Élections au Kurdistan irakien sur fond de tensions avec Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)