Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Une série d’attentats frappe Erbil, au Kurdistan irakien

© AFP.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

Le QG des services de sécurité d’Erbil, au Kurdistan irakien, a été visé par l’explosion de quatre véhicules piégés, dimanche. Au moins six personnes ont été tuées dans cette ville habituellement épargnée par les attentats.

Au moins six personnes ont été tuées, dimanche, après une série d’attentats qui ont visé le quartier général des services de sécurité à Erbil, au Kurdistan irakien.

Des responsables de sécurité précisent que la première explosion a été provoquée par un kamikaze au volant d’une voiture et qu’à l’arrivée des secours, une ambulance, elle-aussi piégée, a explosé à son tour. Au total, quatre véhicules ont été utilisés par les terroristes.

Le Kurdistan irakien est généralement préservé de tout attentat terroriste. Erbil, la capitale de cette région autonome irakienne, n’avait plus été visée par de telles opérations depuis le 10 mai 2007. À l’époque, un camion piégé avait explosé, provoquant le décès de 14 personnes.

L’attentat de ce dimanche pourrait être lié aux relations houleuses qu’entretiennent les Kurdes et le Front al-Nosra, un mouvement islamiste impliqué notamment dans le mouvement de rébellion en Syrie.

"L'attaque d'aujourd'hui peut être une vengeance du Front al-Nosra contre les Kurdes à l'intérieur du Kurdistan", explique Ali al-Haidari, un analyste irakien.

Ces dernières semaines, des combats ont mis aux prises des milices djihadistes aux kurdes habitant le nord de la Syrie. Des heurts qui ont provoqué un afflux massif de réfugiés kurdes au Kurdistan irakien. Selon l’ONU, près de 161 000 Syriens, en majorité des Kurdes, auraient fui vers l’Irak depuis le début du conflit.

Cet attentat intervient une semaine après les élections légistalives qui ont abouti au renouvellement du Parlement régional du Kurdistan irakien.

Avec dépêches.

Première publication : 29/09/2013

  • SYRIE

    Reportage : les réfugiés irakiens en Syrie sous la menace d'un nouvel exode

    En savoir plus

  • IRAK

    Bagdad : attentat meurtrier lors de funérailles dans un quartier chiite

    En savoir plus

  • IRAK

    Élections au Kurdistan irakien sur fond de tensions avec Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)