Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le gouvernement australien critiqué après un nouveau naufrage de migrants

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Yona HELAOUA

Dernière modification : 29/09/2013

Le naufrage d'un bateau de migrants au large de l'Indonésie, vendredi, suscite des critiques envers le nouveau gouvernement australien, qui est accusé par des rescapés d'avoir tardé à les secourir. Selon un dernier bilan, 28 personnes ont péri.

Alors qu’un nouveau naufrage d’un bateau de migrants se dirigeant vers l’Australie a fait 28 morts selon un dernier bilan dimanche 29 septembre, Camberra fait face à des critiques. Certains rescapés accusent en effet le nouveau gouvernement australien, élu notamment pour son programme anti-immigration - d’avoir tardé à leur venir en aide malgré les nombreux appels de détresse.

Le bateau, en provenance d’Indonésie et avec à son bord des demandeurs d’asile du Liban, de Jordanie et du Yémen, a sombré vendredi au large de l’île de Java. Des dizaines de personnes sont toujours portées disparues, alors que le nombre de passagers est estimé entre 80 et 120. Un survivant a raconté au groupe de médias Fairfax avoir rapidement contacté l’ambassade australienne pour lui fournir la localisation GPS de l’embarcation.

"Ils nous ont dit : ‘Ok, on sait où vous êtes. Nous arrivons dans deux heures.’ Nous avons attendu deux heures, puis 24 heures. Nous ne cessions de les appeler pour leur dire : ‘Nous n’avons pas de nourriture, pas d’eau depuis trois jours, il y a des enfants, sauvez-nous !’ Mais personne n’est venu."

L'Australie se défend

Le gouvernement australien s’est défendu dimanche : "Ces événements se sont produits dans une zone qui est sous juridiction indonésienne, et bien évidemment, l’Australie a fourni toute l’assistance nécessaire", a assuré le ministre des Finances Mathias Cormann lors d’une émission télévisée. Une fois reçus les appels de détresse, "les actions nécessaires ont été prises de manière immédiate, et les autorités australiennes ont notamment contacté les autorités indonésiennes", a-t-il ajouté.

L’embarcation cherchait à se rendre sur l’île Christmas, un territoire australien au milieu de l’Océan indien, destination intermédiaire pour de nombreux candidats à l’immigration en Australie. Des centaines d’entre eux sont morts ces dernières années dans le naufrage de leur bateau.

Depuis le 1er janvier, plus de 15 000 boat-people sont arrivés en Australie. L’objectif de Tony Abott, élu Premier ministre début septembre, est d’empêcher les bateaux d’atteindre les côtes australiennes – et leur faire faire demi-tour quand cela est possible - pour réduire le nombre de demandeurs d’asile. Mais cette nouvelle catastrophe démontre que la politique anti-immigration vantée dans son programme n’a pas l’effet dissuasif souhaité pour les migrants.

Tony Abott doit justement se rendre lundi 30 septembre à Djakarta pour discuter de ces embarcations, dont la plupart partent des côtes indonésiennes pour trouver refuge en Australie.

Avec dépêches

Première publication : 29/09/2013

  • AUSTRALIE

    Le controversé Tony Abbott prend les rênes de l’Australie

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Sitôt investi, le nouveau Premier ministre australien sabre la taxe carbone

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Australie : le nouveau Premier ministre Tony Abbott veut lutter contre l’immigration

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)