Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

EUROPE

La Suisse simule un exercice militaire basé sur une attaque française

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

Après "Satabilo Due", en 2012, l’armée suisse a fait à nouveau preuve d’originalité pour scénariser ses exercices militaires. En 2013, la Saônia, parcelle d’une "France" démembrée par la crise, s’est attaquée à la Confédération, en août dernier.

Balayée par la crise économique, la France s’est désintégrée en plusieurs entités régionales. L’une d’entre-elles, la "Saônia" dont les frontières sont celles du Jura français, a décidé d’envahir la Suisse.

Ce "pitch" hollywoodien n’est pas celui du prochain Spielberg ni celui du dernier blockbuster vidéoludique. C’est, en revanche, le scénario imaginé par les brigades armées de Suisse romande pour leur dernier exercice militaire en date.

L’opération, baptisée Duplex-Barbara, s’est déroulée du 26 au 28 août sur le territoire de la Confédération. Cette attaque, menée par une organisation paramilitaire proche du gouvernement de la Saônia et appelée BLD (Brigade Libre de Dijon) consistait à "venir chercher l'argent que la Suisse a volé à Saônia" en envahissant la Suisse par trois points de passage proches de Neuchâtel, Lausanne et Genève, rapporte le journal "Le Matin Dimanche".

Daniel Berger, commandant de la brigade blindée suisse, précise cependant que "l'exercice n'a strictement rien à voir avec la France que nous apprécions, il a été préparé en 2012, alors que les relations fiscales franco-suisses étaient moins tendues".

En 2012, déjà, les forces armées suisses avaient fait preuve d’originalité. "Stabilo Due" prévoyait la chute de l'euro, entraînant un chaos social en Europe et un afflux de réfugiés en Suisse.

Dimanche dernier, les électeurs suisses étaient appelés à voter pour la réforme de leur système militaire. Ils ont plébiscité le maintien de l'armée de milice, basée sur la conscription militaire obligatoire.

Le week-end passé, 73,2 % des votants avaient repoussé la proposition du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA), qui proposait la fin du service militaire obligatoire au profit de volontaires ou de professionnels

L'armée de milice, composée de citoyens-soldats, est considérée en Suisse comme l'un des piliers fondateurs de la nation. Elle compte à ce jour 155 000 inscrits. En Europe, la plupart des pays ont abandonné le service militaire au profit d'une armée de métier.

Avec dépêches.

Première publication : 29/09/2013

  • SUISSE

    La Suisse boycotte les salariés français, trop "paresseux" et "arrogants"

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Un ex-cadre d'une banque suisse remet une liste de personnalités à la justice française

    En savoir plus

  • DÉFENSE

    Gel du budget et réduction des effectifs : l'armée française va se serrer la ceinture

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)