Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

EUROPE

La Suisse simule un exercice militaire basé sur une attaque française

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/09/2013

Après "Satabilo Due", en 2012, l’armée suisse a fait à nouveau preuve d’originalité pour scénariser ses exercices militaires. En 2013, la Saônia, parcelle d’une "France" démembrée par la crise, s’est attaquée à la Confédération, en août dernier.

Balayée par la crise économique, la France s’est désintégrée en plusieurs entités régionales. L’une d’entre-elles, la "Saônia" dont les frontières sont celles du Jura français, a décidé d’envahir la Suisse.

Ce "pitch" hollywoodien n’est pas celui du prochain Spielberg ni celui du dernier blockbuster vidéoludique. C’est, en revanche, le scénario imaginé par les brigades armées de Suisse romande pour leur dernier exercice militaire en date.

L’opération, baptisée Duplex-Barbara, s’est déroulée du 26 au 28 août sur le territoire de la Confédération. Cette attaque, menée par une organisation paramilitaire proche du gouvernement de la Saônia et appelée BLD (Brigade Libre de Dijon) consistait à "venir chercher l'argent que la Suisse a volé à Saônia" en envahissant la Suisse par trois points de passage proches de Neuchâtel, Lausanne et Genève, rapporte le journal "Le Matin Dimanche".

Daniel Berger, commandant de la brigade blindée suisse, précise cependant que "l'exercice n'a strictement rien à voir avec la France que nous apprécions, il a été préparé en 2012, alors que les relations fiscales franco-suisses étaient moins tendues".

En 2012, déjà, les forces armées suisses avaient fait preuve d’originalité. "Stabilo Due" prévoyait la chute de l'euro, entraînant un chaos social en Europe et un afflux de réfugiés en Suisse.

Dimanche dernier, les électeurs suisses étaient appelés à voter pour la réforme de leur système militaire. Ils ont plébiscité le maintien de l'armée de milice, basée sur la conscription militaire obligatoire.

Le week-end passé, 73,2 % des votants avaient repoussé la proposition du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA), qui proposait la fin du service militaire obligatoire au profit de volontaires ou de professionnels

L'armée de milice, composée de citoyens-soldats, est considérée en Suisse comme l'un des piliers fondateurs de la nation. Elle compte à ce jour 155 000 inscrits. En Europe, la plupart des pays ont abandonné le service militaire au profit d'une armée de métier.

Avec dépêches.

Première publication : 29/09/2013

  • SUISSE

    La Suisse boycotte les salariés français, trop "paresseux" et "arrogants"

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Un ex-cadre d'une banque suisse remet une liste de personnalités à la justice française

    En savoir plus

  • DÉFENSE

    Gel du budget et réduction des effectifs : l'armée française va se serrer la ceinture

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)