Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

Afrique

Soudan : face à la colère populaire, Khartoum promet d'augmenter les salaires

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/09/2013

Pour tenter de calmer la colère des Soudanais qui manifestent depuis plusieurs jours contre la suppression des subventions sur le prix du carburant, le président Omar el-Béchir a promis de relever le salaire minimum.

Face au mécontentement populaire déclenché par la suppression des subventions sur le carburant - qui a conduit au doublement du prix de l’essence - , le président soudanais, Omar el-Béchir, a promis, dimanche 29 septembre, de relever le salaire minimum et la paie des fonctionnaires.


L’agence de presse officielle Suna a rapporté que l’exécutif a engagé des préparatifs pour augmenter les rémunérations des fonctionnaires au mois d’octobre et relever le salaire minimum rétroactivement depuis janvier.

33 morts, selon un bilan officiel

Depuis une semaine, de nombreuses manifestations secouent le pays, confronté à une grave crise économique depuis sa scission avec le Sud, en 2011. Le pays a perdu les trois quarts de sa production de pétrole.

De nouveaux rassemblements ont encore rassemblé, dimanche, un millier de personnes dans le quartier de Burri à Khartoum et à Port-Soudan, sur la mer Rouge, pour réclamer des réformes économiques et la démission du président Omar el-Béchir. La police n’est pas intervenue.

Les manifestations de vendredi ont toutefois été violemment réprimées. Le bilan officiel est de 33 morts tandis que des militants soudanais des droits de l’Homme avancent un bilan de plus de 100 tués.

Omar el-Béchir, au pouvoir depuis un coup d’État en 1989, a pour l’heure évité une révolte inspirée du Printemps arabe, notamment du fait de l’incapacité de l’opposition à surmonter ses divergences, mais la corruption et l’inflation galopante pèsent sur les Soudanais.

Avec dépêches

Première publication : 30/09/2013

  • SOUDAN

    Les manifestations antigouvernementales se poursuivent à Khartoum

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Soudan : manifestations massives contre le régime d’Omar el-Béchir

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Hausse du prix du carburant : des manifestations font une trentaine de morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)