Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Shenzhen, du "made in China" au "created in China"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Xi Jinping ouvre le Forum de Davos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump défie l'Europe"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Adama Barrow attend son investiture au Sénégal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweeter or not ? Telle est la question !

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

FRANCE

Interpellation à Paris d'une femme soupçonnée de liens avec Al-Qaïda

© Wikipedia | La rue de Belleville, à Paris

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/10/2013

La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) a arrêtée, mardi matin, dans le quartier de Belleville, une femme de 21 ans accusée d'"association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes".

Une femme de 21 ans soupçonnée d'avoir établi des liens avec Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a été arrêtée, mardi 1er octobre, peu avant 6 heures 30 (heure de Paris) par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), dans le quartier de Belleville, à Paris.

Elle a été interpellée dans le cadre d'une enquête préliminaire menée par le parquet de Paris pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes".

Sites de propagande

La jeune femme est connue pour ses liens avec des mouvances islamistes radicales et aurait tenté via Internet d’établir des contacts avec Aqpa, ont précisé des sources policières et judiciaires. Une autre source a précisé au "Figaro" qu'elle "surfait notamment sur des sites de propagandes". La suspecte lisait également "Inspire", magazine en ligne publié par Aqpa.

La revue, lancée en 2010 et contenant des récits de combattants exhortant au djihad, apparaît régulièrement dans les procédures judiciaires antiterroristes et joue un rôle important dans la radicalisation des jeunes Occidentaux. Un exemplaire avait ainsi été saisi il y a un an lors du démantèlement de la cellule dite de "Cannes-Torcy", dont les membres sont soupçonnés d'avoir perpétré un attentat contre un supermarché casher de Sarcelles (Val-d'Oise).

Avec dépêches

Première publication : 01/10/2013

  • FRANCE

    Expulsé du Mali, le djihadiste Gilles Le Guen est arrivé à Paris

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Menaces terroristes : À son tour, la France ferme son ambassade au Yémen

    En savoir plus

  • FRANCE

    Coup de filet dans les milieux islamistes en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)