Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

SPORT

PSG – Benfica : Paris veut marquer son territoire

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/10/2013

Le Paris Saint-Germain, déjà victorieux au Pirée (4-1), peut prendre les devants dans son groupe de Ligue des champions en s’imposant mercredi au Parc des Princes face à son plus sérieux rival, le Benfica Lisbonne.

Toujours à la recherche d’une identité de jeu, le Paris Saint-Germain va tenter mercredi 2 octobre de séduire le Parc des Princes, face au Benfica Lisbonne en Ligue des champions, son rival le plus sérieux dans le groupe C.

Bien souvent ennuyeux depuis l’été, hormis lors de quelques coups d’éclats contre l’AS Monaco (1-1) et en seconde période face à l’Olympiakos (4-1), le PSG semble encore chercher ses marques. Sur le papier, son trident offensif composé d’Ezequiel Lavezzi, de Zlatan Ibrahimovic et d’Edinson Cavani a de quoi faire trembler toutes les défenses de Ligue 1 et d’Europe. Et pourtant… Sur le terrain, ces trois joueurs peinent à se trouver et marquent peu. Du coup, l’équipe semble en sous-régime et enchaîne les victoires étriquées. Mais pour les hommes de Laurent Blanc, l’essentiel, pour l’instant, est ailleurs.

Le club parisien reste, en effet, sur une impressionnante série de 25 matches sans défaite (hors tirs au but) toutes compétitions confondues et le dernier revers du PSG remonte au 2 mars dernier à Reims (1-0). Une éternité ! "On est invaincu depuis un certain temps, l’équipe a été bâtie pour ça. Cela montre qu’on a un gros effectif et qu’on est armé pour gagner des titres", a souligné Blaise Matuidi le week-end dernier, juste après la victoire des siens contre Toulouse (2-0).

20 000 Portugais attendus au Parc des Princes

Mercredi, pour la première soirée européenne de la saison au Parc des Princes, Paris a une occasion en or de prendre le dessus sur Benfica, l’autre favori du groupe, qui s’est lui aussi imposé en ouverture de la compétition contre Anderlecht (2-0).

Réputé coriace et joueur, le club lisboète traverse toutefois une mauvaise passe, continuité de sa fin de saison cauchemardesque en mai dernier. En l’espace de quelques semaines, le club portugais a en effet perdu le titre de champion et s’est incliné en finale de la Coupe nationale et de la Ligue Europa. Depuis la reprise, l’équipe dirigée par Jorge Jesus a gagné seulement trois matches en six journées et pointe à cinq points de son grand rival, déjà leader, le FC Porto.

Ces difficultés s'expliquent notamment par les blessures des ailiers Argentins Eduardo Salvio et Nicolas Gaitan, même si ce dernier a fait son retour et devrait être aligné au Parc. Outre Gaitan, les Portugais comptent sur le duo serbe Nemanja Matic-Ljubomir Fejsa au milieu, et sur l'association Oscar Cardozo-Filip Djuricic devant pour bousculer une charnière centrale parisienne toujours un peu artisanale, en l'absence de Thiago Silva et, peut-être, d’Alex.

"On se rend à Paris en sachant que notre futur adversaire a suffisamment de qualités pour remporter cette compétition mais en sachant aussi que nous sommes capables de faire quelque chose", a ainsi expliqué l’entraîneur du club lisboète.

Pour son gardien de but Artur, interrogé par la télévision officielle de Benfica, son équipe jouera qui plus est avec deux petits avantages : celui d’avoir éliminé le PSG en huitièmes de finale de la Ligue Europa en 2011, et de disposer d’un soutien conséquent au Parc des Princes, comme Porto l’an passé. "Il va y avoir énormément de supporters de Benfica à Paris, comme la dernière fois. Pour nous, ce sera comme jouer à la maison", a-t-il estimé en faisant référence à l’importante communauté portugaise d’Ile-de-France. 

Avec dépêches

Première publication : 01/10/2013

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Victorieux au Pirée, le PSG bien lancé dans sa campagne européenne

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le PSG écrase l'Olympiakos au Pirée (4-1)

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Le magicien Mesut Özil fait briller Arsenal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)