Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Amériques

"Yankees go home !" : le président Maduro expulse des diplomates américains

© Archives AFP | Nicoals Maduro, président du Venezuela.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/10/2013

Le président vénézuélien a ordonné l'expulsion de trois diplomates américains accusés de sabotage économique dans le pays. Caracas dénonce régulièrement la responsabilité des États-Unis dans les coupures d’électricité que connaît le pays.

Ils ont 48 heures pour quitter le pays. Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé, lundi 30 septembre, l’expulsion de trois diplomates américains, dont la chargée d’affaires des États-Unis au Venezuela, Kelly Keiderling, qu’il a accusés d’encourager "des actes de sabotage" dans le pays.

Dans une allocution télévisée, Nicolas Maduro a déclaré que les trois diplomates étaient surveillés depuis des mois. "Nous avons repéré un groupe de responsables de l’ambassade des États-Unis qui se consacraient à des rencontres avec l’extrême droite et au financement et à l’encouragement d’actes de sabotage contre le système électrique et l’économie", a-t-il déclaré.

"J’ai la preuve, là, entre mes mains", a-t-il ajouté en lançant : "Yankees go home ! Sortez du Venezuela ! Sortez d’ici ! Je me fiche des actions du gouvernement de Barack Obama."

"Fausses alertes"

Selon le site internet de l’ambassade des États-Unis, Kelly Keiderling avait été nommée à Caracas en juillet 2011 en tant que chef de mission adjointe et elle exerçait temporairement la fonction de chargé d’affaires.

Réagissant à ces expulsions, le chef de l’opposition Henrique Capriles a déclaré que personne ne croyait aux "fausses alertes" lancées par la présidence. "Ce n’est que de la fumée pour cacher le fait qu’ils ne savent pas diriger le pays", a expliqué le candidat malheureux de la présidentielle organisée en avril pour désigner le successeur du président Hugo Chavez.

Il y a six mois, Nicolas Maduro avait expulsé deux attachés militaires américains peu avant d’annoncer la mort de l’ancien président. Il avait également laissé entendre que la mort de son mentor pouvait avoir été causée par ses ennemis, dont les États-Unis, une accusation qualifiée d’absurde par Washington.

Nicolas Maduro dénonce régulièrement la "guerre économique" des États-Unis, à l’origine, selon lui, des pénuries et des coupures d’électricité que connaît le pays.

Avec dépêches

Première publication : 01/10/2013

  • ÉNERGIE

    Venezuela : panne d’électricité géante à Caracas et dans plusieurs régions

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Nicolas Maduro accuse l'ancien président colombien Uribe de vouloir l'assassiner

    En savoir plus

  • VENEZUELA

    Bagarre au Parlement vénézuélien entre chavistes et députés de l'opposition

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)