Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

FRANCE

François Hollande attendu sur la question controversée des Roms

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/10/2013

Silencieux depuis le début de la polémique à propos des Roms, qui divise les membres du gouvernement, François Hollande pourrait prendre la parole mercredi lors d'un conseil des ministres qui s'annonce électrique.

François Hollande va-t-il sortir de son mutisme pour régler le différend qui oppose Manuel Valls à Cécile Duflot et provoque des remous au sein de la majorité présidentielle? Selon une source gouvernementale à l'AFP, le chef de l’État devrait s'exprimer mercredi 2 octobre en Conseil des ministres sur la question des Roms, qui tourmente les membres du gouvernement depuis une semaine. "Il est probable qu'il en parle demain au Conseil des ministres", a déclaré mardi la même source, ajoutant que "le président revient toujours sur la semaine écoulée et évoque la semaine à venir" au cours de ce rendez-vous hebdomadaire.

"Pas ici, bientôt"

Depuis que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a estimé mardi 24 septembre que les Roms avaient vocation à retourner en Roumanie ou en Bulgarie, leurs pays d'origine, en raison de leur mode de vie en "confrontation" avec celui des Français, les accrochages verbaux se sont multipliés entre le premier flic de France et Cécile Duflot, qui l’accuse d'être allé "au-delà de ce qui met en danger le pacte républicain".

Lundi à Cherbourg, François Hollande, pressé de questions sur le même sujet, avait lâché aux journalistes "pas ici, bientôt", laissant augurer une mise au point en bonne et due forme.

Peut-on penser que le président soutiendra son ministre de l’Intérieur ? Dimanche, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve, un proche de François Hollande, a défendu au "Grand Rendez-vous" Europe 1-LeMonde-i>Télé la "fermeté" et "l'humanité" du ministre de l'Intérieur.

Qui ne dit mot consent

Nombre d’observateurs politique estiment que la pensée présidentielle n'est pas éloignée de celle de Manuel Valls. "La majorité des Roms a vocation à être raccompagnée dans son pays d’origine", a déclaré vendredi en petit comité François Hollande, selon des propos rapportés par Europe 1.

Plusieurs associations, dont Emmaüs, le Secours catholique et Médecins du monde, estiment que le silence du président valait "approbation" des positions de Manuel Valls.

Une intégration "possible" pour Ayrault

De son côté, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault est déjà monté au créneau mardi à l'Assemblée pour tenter de mettre un terme à la polémique. Il a jugé qu'il n'y avait "pas de raison d'exacerber" la question des Roms et estimé possible "l'intégration" des tziganes d'Europe de l'Est à condition qu'ils respectent "les lois de la République".

Une intervention qui, selon Bruno Le Roux, député PS de Seine-Saint-Denis, s'adressait "à la fois [...] à ses deux ministres et en même temps aux trente autres qui demain pourraient être tentés, sur un autre sujet, d'entretenir un débat sur ce qui n'est pas la politique du gouvernement".

Première publication : 02/10/2013

  • FRANCE

    Roms : 77 % des Français soutiennent la position de Manuel Valls

    En savoir plus

  • FRANCE

    Roms : le gouvernement accusé de ne pas appliquer ses propres règles

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Un nombre record de Roms expulsés en France en 2013, selon Amnesty International

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)