Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

FRANCE

Les goumiers marocains, héros oubliés de la libération de la Corse

© Capture France 24

Vidéo par Jean-Marie LEMAIRE , Sara DOUBLIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2013

Alors que la Corse célèbre le 70e anniversaire de sa libération de l'occupation allemande et italienne, le rôle des goumiers marocains reste un oubli de l'Histoire. Reportage.

C'était le 4 octobre 1943. Le premier département français à être libéré des armées italienne et allemande était la Corse. Parmi les soldats en première ligne, des milliers de Marocains. Hammou Moussik est l'un d'entre eux.

C'est dans un quartier populaire de Casablanca, que cet ancien goumier de l’armée d’Afrique coule une retraite paisible. À 98 ans passés, 70 ans jour pour jour après la libération de l'île de beauté, les souvenirs de ses faits d’armes sont intacts. Ses médailles sont le seul souvenir des années de combat auquel il s'accroche. Dernier témoignage aussi de sa bravoure durant la Seconde Guerre mondiale.

"Celui qui a des médailles est un homme bien, celui qui n’en n’a pas n’est pas un bon militaire, confie Hammou Moussik. Je les ai eues pendant la guerre et si je n’avais pas été courageux, la France ne me les aurait pas données".

2 % de survivants

La libération de la France est donc aussi une histoire marocaine. Selon les historiens, les goumiers ont joué un rôle principal dans la campagne de Corse. En trois semaines, ils sont venus à bout de quatre régiments allemands.

Sur le champ de bataille cependant, ils n'avaient que peu de valeur d'échange. Les goumiers capturés par l'armée allemande étaient exécutés. Malgré les nombreuses pertes sur le terrain, les pensions des vétérans marocains ont mis 60 ans à être alignées sur celles des Européens. C'était en 2011.

"Morts dans la pauvreté et la souffrance"

"Il reste à peu près 2 % de survivants, donc même si on revalorise, c’est bien moralement, mais la majorité sont morts dans la pauvreté et la souffrance", rappelle Maati Monjib, professeur d’histoire à l’université Mohammed-V de Rabat.

Pour ne pas oublier leur sacrifice, les exploits des goumiers marocains sont enseignés au lycée français de Casablanca. Mais l'épisode est très peu abordé par les manuels scolaires.

"C’est vrai que cette histoire, on l’avait rapidement vue dans le programme, souligne Inès Tazi, élèves de terminale au lycée Lyautey de Casablanca. Il y avait quelques Marocains, quelques étrangers qui participaient justement aux guerres mondiales, ce projet nous a permis d’approfondir la chose et je trouve ça vraiment très intéressant parce que ça nous concerne."

Sept goumiers "épinglés" en Corse

En ce jour où la Corse célèbre le 70e anniversaire de sa libération, neuf élèves de l'établissement français accompagnent sept goumiers pour participer aux cérémonies officielles. C'est même à bord de l'avion officiel de la présidence française qu'ils sont arrivés sur l'île.

À l'occasion de cet anniversaire, le président français, François Hollande, entouré du frère du roi du Maroc, Mohammed VI, le prince Moulay Rachid, leur remettra la Légion d'honneur, aux côtés de sept vétérans français.

Première publication : 04/10/2013

  • ALGÉRIE

    Massacres du 8 mai 1945 : "Faire un procès à l’État français n'aurait pas de sens"

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Oradour-sur-Glane : Hollande et le président allemand main dans la main

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)