Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

SPORT

Mondial-2022 au Qatar : été ou hiver, la Fifa ne tranchera pas avant un an

© AFP

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2013

La Fifa a lancé des consultations pour changer les dates de la Coupe du monde 2022 au Qatar, et donc jouer éventuellement en hiver et non en été comme c'est l'usage. Aucune décision ne sera toutefois prise avant l’an prochain.

"Le comité exécutif a décidé de lancer un processus de consultations auprès des principales parties prenantes concernant les dates de Qatar-2022", a tweeté Joseph Blatter, le président de la Fifa, vendredi 4 octobre. "Aucune décision ne sera prise avant la Coupe du monde 2014", a-t-il ajouté.

Le Suisse avait décidé en juillet de mettre au menu du comité exécutif (les 3 et 4 oc à Zurich au siège de la Fifa) l'étude d'un changement de dates pour jouer la Coupe du monde en hiver et non plus, comme traditionnellement, en été, afin d'éviter des chaleurs accablantes (près de 50 degrés) aux joueurs et aux fans.

L’UEFA, instance dirigeante du football européen, avait donné son accord le mois dernier pour que la compétition soit déplacée. Mais quand bien même, les 54 fédérations européennes étaient d'accord sur le principe de jouer ce Mondial éventuellement l'hiver, elles réclamaient un processus de consultation de toutes les parties prenantes au niveau mondial, dont la puissante Association des clubs européens (ECA), qui compte plus de 200 membres parmi lesquels les clubs les plus riches et les plus puissants du Vieux Continent.

Les débats s'annoncent longs. Y compris au sein d'un même pays: la position de la fédération anglaise n'est pas celle de la Premier League (championnat d'élite anglais), qui redoute un "chaos". Les clubs s’inquiètent en effet des possibles répercussions financières qu’entraînerait un changement de dates, qui verrait une réorganisation des championnats nationaux.

"Les droits des travailleurs sont de la responsabilité du Qatar"

De son côté, l'Australie envisage de demander un dédommagement pour les candidats malheureux à l'organisation du Mondial-2022, dont elle fait partie, qui avaient présenté un dossier de compétition estivale et non hivernale.

Sepp Blatter a par ailleurs dit que la Fifa n’occulterait pas les accusations concernant le non-respect des droits des travailleurs au Qatar. "J’exprime toute ma sympathie et mes regrets pour ce qui se passe dans tous les pays où des morts sont à déplorer lors de la construction de sites, en particulier quand cela concerne une Coupe du monde", a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Le journal britannique "The Guardian" a rapporté la semaine dernière que des douzaines d’ouvriers népalais étaient morts sur les chantiers qataris depuis l’été. La Confédération syndicale internationale estime que 4 000 vies seraient en danger avant même le début de la compétition et que la réponse du Qatar, qui a promis d’augmenter le nombre d’inspecteurs du travail, est inadéquate.

Pour Sepp Blatter, "les droits des travailleurs sont de la responsabilité du Qatar et des entreprises (de construction)" et pas de la Fifa. "Mais nous ne fermerons pas les yeux, a-t-il assuré. Une intervention peut uniquement émaner du Qatar lui-même et ils ont confirmé qu’ils le feraient."

Avec dépêches

Première publication : 04/10/2013

  • Football : le Qatar mérite-t-il la Coupe du Monde-2022 ? (partie 1)

    En savoir plus

  • QATAR

    Qatar : morts en série sur des sites du Mondial-2022

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Mondial-2022 au Qatar, l'épine dans le pied de la Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)