Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le scandale irlandais"

En savoir plus

  • Reprise des hostilités à Gaza, Israël rappelle ses négociateurs au Caire

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

  • Le bilan d'Ebola s'alourdit encore en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

SPORT

Mondial-2022 au Qatar : été ou hiver, la Fifa ne tranchera pas avant un an

© AFP

Vidéo par Clovis CASALI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/10/2013

La Fifa a lancé des consultations pour changer les dates de la Coupe du monde 2022 au Qatar, et donc jouer éventuellement en hiver et non en été comme c'est l'usage. Aucune décision ne sera toutefois prise avant l’an prochain.

"Le comité exécutif a décidé de lancer un processus de consultations auprès des principales parties prenantes concernant les dates de Qatar-2022", a tweeté Joseph Blatter, le président de la Fifa, vendredi 4 octobre. "Aucune décision ne sera prise avant la Coupe du monde 2014", a-t-il ajouté.

Le Suisse avait décidé en juillet de mettre au menu du comité exécutif (les 3 et 4 oc à Zurich au siège de la Fifa) l'étude d'un changement de dates pour jouer la Coupe du monde en hiver et non plus, comme traditionnellement, en été, afin d'éviter des chaleurs accablantes (près de 50 degrés) aux joueurs et aux fans.

L’UEFA, instance dirigeante du football européen, avait donné son accord le mois dernier pour que la compétition soit déplacée. Mais quand bien même, les 54 fédérations européennes étaient d'accord sur le principe de jouer ce Mondial éventuellement l'hiver, elles réclamaient un processus de consultation de toutes les parties prenantes au niveau mondial, dont la puissante Association des clubs européens (ECA), qui compte plus de 200 membres parmi lesquels les clubs les plus riches et les plus puissants du Vieux Continent.

Les débats s'annoncent longs. Y compris au sein d'un même pays: la position de la fédération anglaise n'est pas celle de la Premier League (championnat d'élite anglais), qui redoute un "chaos". Les clubs s’inquiètent en effet des possibles répercussions financières qu’entraînerait un changement de dates, qui verrait une réorganisation des championnats nationaux.

"Les droits des travailleurs sont de la responsabilité du Qatar"

De son côté, l'Australie envisage de demander un dédommagement pour les candidats malheureux à l'organisation du Mondial-2022, dont elle fait partie, qui avaient présenté un dossier de compétition estivale et non hivernale.

Sepp Blatter a par ailleurs dit que la Fifa n’occulterait pas les accusations concernant le non-respect des droits des travailleurs au Qatar. "J’exprime toute ma sympathie et mes regrets pour ce qui se passe dans tous les pays où des morts sont à déplorer lors de la construction de sites, en particulier quand cela concerne une Coupe du monde", a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Le journal britannique "The Guardian" a rapporté la semaine dernière que des douzaines d’ouvriers népalais étaient morts sur les chantiers qataris depuis l’été. La Confédération syndicale internationale estime que 4 000 vies seraient en danger avant même le début de la compétition et que la réponse du Qatar, qui a promis d’augmenter le nombre d’inspecteurs du travail, est inadéquate.

Pour Sepp Blatter, "les droits des travailleurs sont de la responsabilité du Qatar et des entreprises (de construction)" et pas de la Fifa. "Mais nous ne fermerons pas les yeux, a-t-il assuré. Une intervention peut uniquement émaner du Qatar lui-même et ils ont confirmé qu’ils le feraient."

Avec dépêches

Première publication : 04/10/2013

  • Football : le Qatar mérite-t-il la Coupe du Monde-2022 ? (partie 1)

    En savoir plus

  • QATAR

    Qatar : morts en série sur des sites du Mondial-2022

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Mondial-2022 au Qatar, l'épine dans le pied de la Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)