Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Attaque de Nairobi : la police identifie plusieurs assaillants du Westgate

© AFP.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/10/2013

La police kényane a revu le nombre d'assaillants du Westgate à la baisse. Selon les derniers chiffres, ils seraient entre quatre et six. Les autorités ont identifié nommément trois des suspects : deux Somaliens et un Kényan d'origine somalienne.

Lors d'un entretien à la chaine de télévision kenyane KTN, le chef de la police locale David Kimaiyo a annoncé samedi 5 octobre que quatre à six personnes composaient le commando islamiste qui a mené l'attaque sur le centre commercial Westgate de Nairobi, fin septembre.

"De ce que nous avons maintenant, qui ressort de l'enquête, le nombre des attaquants était entre quatre et six", a-t-il déclaré. Jusqu'alors, le nombre d'assaillants annoncé par les autorités oscillait entre 10 et 15.

"Aucun d'eux n'a réussi à s'échapper du bâtiment après l'attaque", a-t-il ajouté. Il n'a cependant pas précisé si les islamistes avaient été tués ou capturés.

Par ailleurs, le porte-parole de la police kényane a affirmé samedi que tous les agresseurs étaient des hommes.

"Nous avons établi que Samantha [Lewthwaite, la veuve blanche] ne faisait pas partie de l'attaque, il n'y avait pas de femme", a-t-il dit.

Samantha Lewthwaite, veuve d'un des kamikazes des attentats de Londres de 2005, était soupçonnée d'avoir participé à l'attaque. Depuis plusieurs années, son nom est régulièrement lié à des actes terroristes dans la région.

Trois des quatre assaillants identifiés

Une autre source policière a également précisé que la police était parvenue à identifier trois des assaillants. Il s'agirait de deux Somaliens - Abu Baraal Al Sudani, Khatab Ali Khane - et un Kényan d'origine somalienne - Omar Nabhan.

L'assaut, mené le 21 septembre, sur le centre commercial Westgate de Nairobi, a depuis été revendiqué par les Shebab. Le commando islamiste avait tenu tête aux forces de sécurité pendant près de 80 heures aux forces de sécurité kényanes.

L'attaque avait fait au moins 67 morts, dont 61 clients et commerçants. Trente-neuf personnes sont toujours portées disparues.

Avec dépêches

Première publication : 05/10/2013

  • TERRORISME

    Le gouvernement kenyan taxé de "désinvolture" sur l’attaque de Nairobi

    En savoir plus

  • ATTAQUE DE NAIROBI

    Les autorités kényanes détiennent huit suspects

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Le trafic d'ivoire finance les Shebab somaliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)