Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Afrique

Attaque de Nairobi : la police identifie plusieurs assaillants du Westgate

© AFP.

Vidéo par Christophe DANSETTE , Vanessa ABBA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/10/2013

La police kényane a revu le nombre d'assaillants du Westgate à la baisse. Selon les derniers chiffres, ils seraient entre quatre et six. Les autorités ont identifié nommément trois des suspects : deux Somaliens et un Kényan d'origine somalienne.

Lors d'un entretien à la chaine de télévision kenyane KTN, le chef de la police locale David Kimaiyo a annoncé samedi 5 octobre que quatre à six personnes composaient le commando islamiste qui a mené l'attaque sur le centre commercial Westgate de Nairobi, fin septembre.

"De ce que nous avons maintenant, qui ressort de l'enquête, le nombre des attaquants était entre quatre et six", a-t-il déclaré. Jusqu'alors, le nombre d'assaillants annoncé par les autorités oscillait entre 10 et 15.

"Aucun d'eux n'a réussi à s'échapper du bâtiment après l'attaque", a-t-il ajouté. Il n'a cependant pas précisé si les islamistes avaient été tués ou capturés.

Par ailleurs, le porte-parole de la police kényane a affirmé samedi que tous les agresseurs étaient des hommes.

"Nous avons établi que Samantha [Lewthwaite, la veuve blanche] ne faisait pas partie de l'attaque, il n'y avait pas de femme", a-t-il dit.

Samantha Lewthwaite, veuve d'un des kamikazes des attentats de Londres de 2005, était soupçonnée d'avoir participé à l'attaque. Depuis plusieurs années, son nom est régulièrement lié à des actes terroristes dans la région.

Trois des quatre assaillants identifiés

Une autre source policière a également précisé que la police était parvenue à identifier trois des assaillants. Il s'agirait de deux Somaliens - Abu Baraal Al Sudani, Khatab Ali Khane - et un Kényan d'origine somalienne - Omar Nabhan.

L'assaut, mené le 21 septembre, sur le centre commercial Westgate de Nairobi, a depuis été revendiqué par les Shebab. Le commando islamiste avait tenu tête aux forces de sécurité pendant près de 80 heures aux forces de sécurité kényanes.

L'attaque avait fait au moins 67 morts, dont 61 clients et commerçants. Trente-neuf personnes sont toujours portées disparues.

Avec dépêches

Première publication : 05/10/2013

  • TERRORISME

    Le gouvernement kenyan taxé de "désinvolture" sur l’attaque de Nairobi

    En savoir plus

  • ATTAQUE DE NAIROBI

    Les autorités kényanes détiennent huit suspects

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Le trafic d'ivoire finance les Shebab somaliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)