Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Afrique

Madagascar : nouvelles interpellations après les lynchages de Nosy Be

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/10/2013

La gendarmerie malgache a procédé à l'arrestation de 19 personnes sur l'île de Nosy Be. Un Français, un Franco-Italien et un Malgache y avaient été tués, jeudi, par une foule d'émeutiers à Madagascar, après la mort suspecte d'un enfant.

Dix-neuf personnes ont été arrêtées sur l'île touristique de Nosy Be (nord), a annoncé la gendarmerie de Madagascar. Ces interpellations, menées vendredi et samedi, font suite au lynchage de trois hommes accusés par la foule de l'assassinat d'un enfant et de pratiques pédophiles.

Les autorités malgaches avaient intimé l'ordre aux gendarmes d'arrêter les personnes qui

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire pour "meurtre" suite au lynchage jeudi à Madagascar de deux Français, dont l'un habite en Seine-Saint-Denis, et d'un Malgache, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Il s'agit pour l'instant d'une enquête de police sur la mort de ce Français, une information judiciaire sous l'autorité d'un juge d'instruction n'ayant pas encore été ouverte. Jeudi, trois hommes avaient été lynchés et leurs corps brûlés sur l'Île de Nosy Be, la population locale les tenant pour responsables du meurtre d'un enfant de 8 ans. (AFP)

 

avaient participé aux lynchages et aux émeutes de mercredi et jeudi, mais aussi ceux qui possédaient des photos des lynchages dans la mémoire de leur téléphone portable.

"Au total il y a eu 19 arrestations" depuis le drame, a indiqué la gendarmerie locale à l'AFP, précisant qu'elle avait du mal à interpeller les auteurs des lynchages car "les gens ne [l']aident pas à identifier ces gens".

Des lynchages de plus en plus courants

L'affaire avait débuté mercredi avec la découverte du corps d'un enfant mutilé sur une plage paradisiaque de Nosy Be, dans le nord de Madagascar. Un Français, un Franco-italien et un Malgache avaient été brûlés vifs par une foule d’émeutiers le jeudi, après un simulacre de procès au cours duquel ils étaient notamment accusés de meurtre et de trafic d'organes.

Les lynchages publics sont de plus en plus courants à Madagascar, où des voleurs présumés ou des conducteurs impliqués dans des accidents mortels ont récemment été victimes du courroux de la foule. Certains habitants n'hésitent pas non plus à attaquer les commissariats ou gendarmeries pour tenter d'en extraire les criminels présumés et les tuer.

Avec dépêche

 

Première publication : 05/10/2013

  • FAIT DIVERS

    Madagascar : trois hommes lynchés à mort pour un trafic d'organes présumé

    En savoir plus

  • Des émeutes à Mombasa au Kenya font 4 morts

    En savoir plus

  • MADAGASCAR

    Opération punitive meurtrière contre les voleurs de zébus à Madagascar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)