Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

Afrique

Capture d'Abou Anas al-Libi, un chef d'Al-Qaïda qui valait 5 millions de dollars

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/10/2013

Les forces spéciales américaines ont mené samedi un raid en Libye, au cours duquel Abou Anas al-Libi, un des leaders présumés d'Al-Qaïda, accusé d'être impliqué dans des attentats en 1998 a été capturé.

Le gouvernement libyen affirme n'avoir pas été mis au courantt de la capture en Libye d'Abou Anas al-Libi, un leader présumé d'Al-Qaïda, par des forces américaines. Dans un communiqué publié ce dimanche, Tripoli ajoute avoir demandé des explications à Washington sur cette opération.

"Le gouvernement libyen suit les informations sur l'enlèvement d'un des citoyens libyens recherché par les autorités des Etats-Unis (...) Dès qu'il a entendu l'information, le gouvernement libyen a contacté les autorités américaines pour leur demander des explications à ce sujet", indique le gouvernement de transition dans ce document.

Les États-Unis "ne cesseront jamais" la traque des auteurs présumés d'actes de terrorisme. Cette déclaration prononcée, dimanche 6 octobre, par le secrétaire d'État John Kerry intervient après le raid des forces spéciales américaines en Libye au cours duquel a été capturé Abou Anas al-Libi, un des leaders présumés d'Al-Qaïda.

Un homme traqué par Washington depuis plus de quinze ans et qui figurait parmi les personnalités les plus recherchées par le FBI. Abou Anas al Liby, de son vrai nom Nazih Abdul Hamed Al-Raghie qui aurait 49 ans, est accusé par les Américains d’être impliqué dans les attentats d’août 1998, contre les ambassades des États-Unis à Nairobi (Kenya) et à Dar es Salam (Tanzanie). Deux attentats, revendiqués par Al-Qaïda, qui ont fait 224 morts. Il devrait rapidement être transféré aux États-Unis pour y être jugé.
 
Avant de rallier le réseau d'Al-Qaïda, Abou Anas al-Libi, était membre du Groupe islamique de combat libyen (Gicl), qui avait pour objectif de renverser le régime de Mouammar Kadhafi et de le remplacer par un État islamique radical.
 
En septembre 2012, CNN avait rapporté que cet homme avait été aperçu à Tripoli, en Libye, où, selon une source proche des services de renseignement américains, il serait arrivé au cours du printemps 2011 pendant le soulèvement contre Mouammar Kadhafi.
 
Toujours selon CNN, les services de renseignement occidentaux craignaient alors qu'Abou Anas al Liby ait été chargé de constituer un réseau d'Al-Qaïda en Libye mais ils s'étaient abstenus de le capturer en raison de l'instabilité dans ce pays.

 
Avec dépêches

 

Première publication : 06/10/2013

  • TERRORISME

    Opération commando des forces spéciales américaines en Somalie et en Libye

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Une conférence téléphonique entre chefs d'Al-Qaïda interceptée par les services secrets américains

    En savoir plus

  • IRAK

    Un nouveau chef d'Al-Qaïda en Irak s'affiche à visage découvert sur YouTube

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)