Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Ottawa, la fin de l'innocence"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les "étudiants attardés" du PS"

En savoir plus

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

Moyen-orient

La destruction de l'arsenal chimique syrien a commencé

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/10/2013

Placée sous l'égide de l'ONU, l'équipe des inspecteurs internationaux en désarmement chimique, arrivés le 1er octobre en Syrie, a entamé dimanche la destruction de l'arsenal du régime de Bachar al-Assad.

Une équipe internationale d'experts en désarmement chimique a procédé dimanche 6 octobre à la destruction des premières armes chimiques syriennes et au démantèlement des installations de production, a annoncé l'ONU dimanche en fin de journée.

Les membres de la mission ont supervisé des personnels syriens qui "ont utilisé des lances thermiques et des meuleuses pour détruire ou mettre hors d'usage une série de matériels", explique un communiqué publié conjointement par l'ONU et l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

La vingtaine d'inspecteurs de l’ONU chargés de l'opération est entrée mardi 1er octobre en Syrie par le poste-frontière de Masnaa, en venant du Liban.

Les autorités syriennes ont fourni le 19 septembre une liste des sites de production et de stockage des armes chimiques, devant être inspectés dans les 30 jours, dans le cadre d'un accord russo-américain prévoyant le désarmement chimique du pays d'ici mi-2014. "Pour le moment, nous n'avons aucune raison de douter des informations fournies par le régime syrien", a déclaré un responsable de l'OIAC.

Avec dépêches
 

Première publication : 06/10/2013

  • SYRIE

    Les experts en armes chimiques sont arrivés en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas a transmis des données détaillées sur son arsenal chimique

    En savoir plus

  • SYRIE

    Khattab, citoyen israélien devenu djihadiste sur le champ de bataille syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)