Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

SPORT

Le Belgo-Albanais Adnan Januzaj, nouveau chouchou du championnat anglais

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 07/10/2013

Après avoir inscrit deux buts lors de son premier match comme titulaire avec Manchester United, Adnan Januzaj a créé la sensation. Né en Belgique de parents albanais, ce joueur de 18 ans n'a pas choisi son équipe nationale et suscite les convoitises.

Né un 5 février comme d’immenses stars du ballon rond (Cristiano Ronaldo, Neymar ou encore Carlos Tevez), Adnan Januzaj semblait prédestiné à briller sur la planète football. En l’espace d’un week-end, ce jeune attaquant est devenu la coqueluche de l'Angleterre. Après avoir inscrit, samedi 5 octobre, deux buts en moins de sept minutes, dont celui de la victoire, lors de sa toute première titularisation sous les couleurs de Manchester United (2-1 contre Sunderland), le joueur de 18 ans s’est attiré un torrent d’éloges.

Ses coéquipiers n’ont pas manqué de saluer sa performance. La vedette de l’équipe, Wayne Rooney, s’est même déclarée impressionnée : "De nombreux jeunes joueurs qui débutent sont un peu timides, mais lui a l’air confiant. Il croit en ses capacités". Son entraîneur, David Moyes, sous le feu des critiques après le mauvais début de saison des Red Devils, l’a lui aussi félicité pour avoir sauvé la face de son équipe : "Ce n’était pas seulement ses deux buts, tout son match a été incroyable. Nous savons que nous avons un talent vraiment spécial".

Cela fait deux ans que cette jeune pousse grandit au sein du club de Manchester United. Après avoir été formé à Anderlecht, le footballeur belge a débarqué en 2011 en Angleterre contre la somme de 600 000 euros. Très vite, Adnan Januzaj a su se rendre indispensable au sein de l’équipe des jeunes des Red Devils. En mai dernier, il a même été élu joueur de l’année de la formation espoirs, avant de faire sa toute première apparition sur un terrain professionnel le 11 août contre Wigan Athletic lors du Community Shield, le trophée qui oppose le champion d'Angleterre au vainqueur de la Coupe.

Alors que ce nouveau talent est désormais convoité par les plus grandes équipes européennes, Manchester United, qui ne veut pas refaire la même erreur qu’avec le Français Paul Pogba, parti prématurément pour la Juventus Turin, va tout faire pour le garder à Old Trafford. Selon le quotidien "The Mirror", le club mancunien serait prêt à verser 50 000 livres (60 000 euros) par semaine à Adnan Januzaj dont le contrat expire à la fin de la saison.

Quelle sélection choisir ?

Le numéro 44 de Manchester United n’est pas seulement une nouvelle cible des principaux championnats du Vieux Continent. À 18 ans, Adnan Januzaj n’a pas encore choisi quel maillot national il allait porter dans le futur. Comme l’explique le "Telegraph", il peut en effet prétendre à plusieurs nationalités : "Né à Bruxelles de parents albanais, il pourrait jouer aussi bien pour ces deux pays [la Belgique et l’Albanie], ainsi que pour la Turquie dont sont originaires ses grands-parents, mais aussi pour la Serbie où sont nés ses parents dans la région du Kosovo et, enfin, la sélection kosovare si elle est finalement reconnue par la Fifa".

Selon le journal anglais, le joueur belge a pour l’instant refusé de jouer avec les Diables rouges de Belgique, même si le sélectionneur national, Marc Wilmots, a lancé une opération séduction. Le pays d’origine de ses parents tente aussi par tous les moyens de s’attirer ses services. "Il y a des émissions de télévision qui lui sont entièrement consacrées pour le convaincre de choisir l’équipe nationale albanaise", raconte ainsi son agent Dirk Kriese.

Même s’il n’a aucune attache familiale avec l’Angleterre, les Trois Lions étudieraient aussi la possibilité de le voir défendre les couleurs blanc et rouge. "Il ne fait aucun doute qu’il a un vrai talent et que nous avons les yeux sur lui, mais il y a beaucoup de choses à régler", a ainsi déclaré le sélectionneur Roy Hodgson à la BBC. D’après le règlement de la Fifa, Adnan Januzaj pourrait en effet jouer en sélection anglaise, mais pas avant 2018 après avoir passé au moins cinq ans dans son pays d’adoption après son 18e anniversaire. Sollicité de toutes parts, le chouchou de la Premier League n’aura peut-être pas la patience d’attendre si longtemps avant de briller sur la scène internationale.

Première publication : 07/10/2013

  • FOOTBALL

    Manchester City corrige son voisin de United (4-1)

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    David Moyes prend la suite d'Alex Ferguson à la tête de Manchester United

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Quel avenir financier pour Manchester United après le départ de Ferguson ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)