Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

FRANCE

Cantonale de Brignoles : l'extrême droite rafle près de 50% des voix, la gauche éliminée

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/10/2013

L’extrême droite a obtenu 49,5 % des voix, divisées entre le FN et un frontiste dissident, lors du premier tour de la cantonale partielle de Brignoles, dimanche dans le Var. La gauche, éliminée dès le premier tour, appelle à faire barrage au FN.

L’extrême droite obtenant près de la moitié des votes, la gauche éliminée au premier tour sur fond d’abstention record. Le cauchemar de nombreux caciques du Parti socialiste – et de la droite républicaine - est devenu réalité à Brignoles, dans le Var, lors de l'élection cantonale partielle du dimanche 6 octobre.

Le candidat FN Laurent Lopez s’est imposé avec 40,4% des voix, loin devant la candidate UMP Catherine Delzers (20,8%) et le candidat communiste, soutenu par le Parti socialiste, Laurent Carratala (14,6%). Si l’on ajoute le score du FN à celui du frontiste dissident Jean-Paul Dispard, arrivé quatrième avec 9,1% des voix, l’extrême droite obtient donc 49,5% des voix dans ce canton pourtant emporté par la gauche en 2012.

Un résultat qui sonne comme un coup de semonce pour le PS et l’UMP à 150 jours des élections municipales. Le Front national, qui s’efforce de se débarrasser de son étiquette d’extrême droite, s’est aussitôt réjoui de ce résultat dans un communiqué soulignant "sa capacité à rassembler nos compatriotes autour de son candidat, tandis que les partis du système sont littéralement boudés et défiés". Le PS et le Parti communiste ont quant à eux appelé à faire "à faire barrage au FN".

Avec dépêches

Première publication : 07/10/2013

  • FRANCE

    Université d’été : le Front national se prépare à peser aux municipales

    En savoir plus

  • FRANCE

    Municipales 2014 : François Fillon rouvre le débat à droite sur le Front national

    En savoir plus

  • EXTRÊME DROITE

    Manuel Valls annonce la dissolution de l'Oeuvre française et des Jeunesses nationalistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)