Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Des centaines de sans-papiers sillonnent l’Ile-de-France depuis un mois

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2013

Des centaines de migrants africains sans titre de séjour ont silloné l’Ile-de-France pendant un mois pour réclamer leur régularisation. FRANCE 24 est allée à leur rencontre. Reportage.

Ils ne veulent plus rester dans l’ombre. Samedi 5 octobre, des centaines de personnes réunis au sein de l’Union nationale des sans-papiers, ont défilé dans les rues de Paris pour réclamer leur régularisation et l’abolition de la circulaire Valls qu’ils jugent trop discriminatoire.

Selon eux, ce texte est davantage favorable aux familles et aux mineurs qu’aux travailleurs - qui doivent justifier huit fiches de salaires sur les deux dernières années pour prétendre à une régularisation. “Cette circulaire est inadaptée”, confie l’un des sans-papiers, interrogé par FRANCE 24. Pour sensibiliser la population à leur sort, ces migrants africains sillonnent l’Ile-de-France depuis maintenant un mois. Ils comptent médiatiser leur lutte.

Ce soir-là, la marche se terminera à Argenteuil, où les centaines de manifestants ont été accueillis pour la nuit dans un gymnase de la mairie. Toutes les communes n’ont pas toujours été aussi accueillantes.

Première publication : 07/10/2013

  • FRANCE - IMMIGRATION

    Sans-papiers : Valls recadre l'attribution des titres de séjour

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sans-papiers : le Sénat approuve la création "d'une retenue" pour remplacer la garde à vue

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Le sort de millions de sans-papiers suspendu au résultat de l’élection américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)