Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Amériques

La présidente argentine Cristina Kirchner opérée d'un hématome à la tête

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2013

Après une chute au mois d'août, la présidente argentine, Cristina Kirchner, sera opérée mardi d'un hématome à la tête. Cette hospitalisation intervient dans un contexte politique bien difficile pour la majorité présidentielle.

La présidente argentinen Cristina Kirchner, au repos forcé depuis samedi, sera opérée mardi 8 octobre, à Buenos Aires d'un hématome consécutif à un traumatisme crânien, a annoncé lundi l'hôpital où elle a été admise. Conformément à la Constitution, elle cède provisoirement le pouvoir à son vice-président, Amado Boudou.

La présidence argentine a annoncé, samedi soir, que la présidente Kirchner avait été victime le 12 août d'un traumatisme crânien après une chute et qu'un hématome avait été découvert lors d'examens ce week-end, sans donner plus de précisions.

"La présidente a ressenti dimanche des fourmillements dans son bras gauche [...] constatant une perte de force musculaire brève et temporaire dans ce membre. Une intervention chirurgicale consistant à supprimer l'hématome est indiquée", informe le texte publié par la Fondation Favaloro, où Cristna Kirchner a été admise lundi à la mi-journée.

Cette alerte médicale qui survient trois semaines avant les élections législatives partielles du 27 octobre, est un coup dur pour les péronistes au pouvoir. Les sondages donnent le parti de la présidente en grande difficulté et susceptible de perdre la majorité au Parlement.

Malgré la chute, Cristina Kirchner avait poursuivi ses activités et avait entrepris une tournée, la conduisant au Paraguay, à Saint-Pétersbourg (Russie) et à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies, sans éveiller de soupçons sur son état de santé.

Avec dépêches

Première publication : 07/10/2013

  • ARGENTINE

    Cristina Kirchner interpelle le pape au sujet des Malouines

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Pour échapper à ses créanciers, Cristina Kirchner vole à l'anglaise

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    L'Argentine obtient un sursis pour sa dette

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)