Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

Asie - pacifique

La Birmanie libère 56 prisonniers politiques

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2013

Suite à une amnistie présidentielle, le gouvernement birman a libéré mardi 56 prisonniers politiques. Depuis le dissolution de la junte en mars 2011, le régime a libéré en plusieurs vagues des centaines d'opposants, moines, journalistes et avocats.

Les autorités birmanes ont libéré mardi 8 octobre 56 prisonniers politiques, à la suite d'une amnistie présidentielle, a-t-on appris auprès de sources gouvernementales et militantes. La plupart des détenus concernés par l'amnistie de mardi sont des membres de groupes rebelles de la minorité kachin et de la minorité shan.

L'annonce de ces nouvelles libérations intervient au moment où le président birman Thein Sein a quitté la Birmanie pour assister à Brunei à un sommet de l'Association des nations d'Asie du sud-est (Asean). C'est à l'occasion de sa première visite à Londres en juillet que le président birman avait promis la libération de tous les prisonniers de conscience d'ici à la fin de l'année.

Gagner les faveurs des capitales étrangères

Depuis la dissolution de la junte en mars 2011, le régime a libéré en plusieurs vagues des centaines d'opposants, moines, journalistes et avocats. Mais il a également été accusé par les défenseurs des droits de l'Homme d'utiliser ces amnisties au compte-gouttes pour gagner les faveurs des capitales étrangères au moment d'échéances diplomatiques importantes.

Les estimations du nombre de prisonniers de conscience restant encore derrière les barreaux avant cette nouvelle vague différaient selon les sources, de 140 selon la Ligue nationale pour la démocratie de l'opposante Aung San Suu Kyi à environ 200 selon d'autres militants.

Avec dépêches

Première publication : 08/10/2013

  • BIRMANIE

    La Birmanie libère quelque 70 prisonniers politiques

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    "Ce n'est pas parce qu'Aung San Suu Kyi est libérée que la démocratie est installée"

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    La Birmanie coupable de "nettoyage ethnique" selon HRW

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)