Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

FRANCE

Paris va accueillir la prochaine édition des Gay Games en 2018

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2013

La ville de Paris recevra en 2018 la dixième édition des Gay Games, un événement qui rassemble des athlètes homosexuels du monde entier. En 2010, la candidature tricolore avait été écartée au profit de celle de Cologne, en Allemagne.

L'édition 2018 des Gay Games se tiendra à Paris. La Fédération internationale des Jeux internationaux homosexuels, qui organise l’événement sportif, a privilégié la candidature française à celle de Londres, récompensant ainsi sa persévérance. En effet, en 2010, Paris, candidate malheureuse, avait été devancée par Cologne. Mais cette fois le dossier parisien a su convaincre les organisateurs, grâce, notamment, au soutien de toute une classe politique mobilisée.

C'est ainsi qu'à Cleveland, face à Londres et Limerick (Irlande), les organisateurs ont pu, lors de leur grand oral, s'appuyer sur la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, qui avait fait le voyage pour promouvoir la candidature, accompagnée d'une délégation de la Ville de Paris et du conseil régional d'Ile-de-France, ainsi que de l'ancienne escrimeuse Laura Flessel, marraine de la candidature. "C'est une victoire attendue et méritée, a commenté la ministre. Paris et le France sauront offrir une grande fête ouverte à toutes et tous sans exclusion ni discrimination."

Promouvoir des "valeurs de tolérance"

Fondés en 1982 à l'initiative d'un décathlonien américain, Tom Waddell, les Gay Games se veulent en effet une manifestation sportive et culturelle "inclusive", ouverte à tous les individus quelle que soit leur orientation sexuelle, et "promotrice de valeurs de tolérance".

Indépendante de critères sportifs, la participation aux Gay Games se fait sur la base d'inscriptions et rassemble à chaque édition plus de 10 000 concurrents, soit plus que les Jeux olympiques. "Nous espérons fédérer plus de 15 000 participants", indiquait ainsi avant le vote Michel Geffroy, co-président du comité de candidature des Jeux de 2018 qui devraient avoir lieu du 4 au 12 août, de la cérémonie d'ouverture au Stade Jean Bouin à celle de clôture à la Villette.

La Ville de Paris s'est félicitée dans un communiqué de cette attribution qui "contribue à faire de Paris une ville toujours plus ouverte, respectant ainsi la tradition d'une ville aux valeurs humanistes, universelles, de partage et de liberté".

Avec dépêches

Première publication : 08/10/2013

  • SPORT

    Paris se lance dans la course aux Gay Games

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    JO de Sotchi : Poutine interdit toute manifestation pendant la compétition

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Mondiaux de Moscou: le baiser des athlètes n'était pas un acte militant

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)