Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 150 morts dans deux nouvelles attaques

En savoir plus

DÉBAT

Bénin, Angola, Cameroun... François Hollande en tournée africaine

En savoir plus

DÉBAT

Attentats dans le Sinaï : l'Égypte en guerre contre l'organisation État islamique

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : regain de violences à Bujumbura

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Égypte face à Daech

En savoir plus

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les druzes pris dans le tourbillon de la guerre en Syrie

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Crise grecque : la France et l'Allemagne auraient dû montrer l'exemple, selon Jean-Dominique Giuliani

En savoir plus

Economie

Les pères du boson de Higgs récompensés par le Nobel de physique

© Wikimedia Commons

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2013

Le prix Nobel de physique a été décerné au Britannique Peter Higgs et au Belge François Englert pour avoir, les premiers, évoqué la possibilité de l'existence d'une nouvelle particule aussi appelée boson de Higgs et surnommée "particule de Dieu".

Ils étaient les grands favoris cette année. Le physicien britannique Peter Higgs, 84 ans, et son homologue belge François Englert, 80 ans, ont, comme prévu, reçu le prix Nobel de physique, mardi 8 octobre. Les deux scientifiques avaient, séparement en 1963, évoqué pour la première fois l'existence d'une nouvelle particule, devenue par la suite célèbre sous le nom de boson de Higgs, qui permettrait d'expliquer l'origine de la masse des particules subatomiques. Ce sont ces travaux que la Fondation Nobel a tenu à récompenser.

L'existence de ce boson a fait l'objet de nombreuses recherches par des physiciens du monde entier pour qui cette particule représente la clé de voûte de la structure fondamentale de la matière et contribue à expliquer la création de l'univers. C'est pour cette raison qu'elle a également gagné le surnom de "particule de Dieu".

En juillet 2012, l’Organisation européenne de recherche nucléaire, le Cern, avait annoncé la découverte d'un particule qui "correspond à tout ce que nous savons du boson de Higgs", expliquait alors à FRANCE 24 Anne-Isabelle Etienvre, physicienne au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

Avec dépêches

Première publication : 08/10/2013

  • SCIENCES

    "Si c'est bien le boson de Higgs, c'est la fin d'une histoire"

    En savoir plus

  • SCIENCES

    Le Cern découvre une particule "compatible" avec le boson de Higgs

    En savoir plus

  • SCIENCES

    Tout ce que vous devez savoir sur le boson de Higgs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)