Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Economie

Les pères du boson de Higgs récompensés par le Nobel de physique

© Wikimedia Commons

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2013

Le prix Nobel de physique a été décerné au Britannique Peter Higgs et au Belge François Englert pour avoir, les premiers, évoqué la possibilité de l'existence d'une nouvelle particule aussi appelée boson de Higgs et surnommée "particule de Dieu".

Ils étaient les grands favoris cette année. Le physicien britannique Peter Higgs, 84 ans, et son homologue belge François Englert, 80 ans, ont, comme prévu, reçu le prix Nobel de physique, mardi 8 octobre. Les deux scientifiques avaient, séparement en 1963, évoqué pour la première fois l'existence d'une nouvelle particule, devenue par la suite célèbre sous le nom de boson de Higgs, qui permettrait d'expliquer l'origine de la masse des particules subatomiques. Ce sont ces travaux que la Fondation Nobel a tenu à récompenser.

L'existence de ce boson a fait l'objet de nombreuses recherches par des physiciens du monde entier pour qui cette particule représente la clé de voûte de la structure fondamentale de la matière et contribue à expliquer la création de l'univers. C'est pour cette raison qu'elle a également gagné le surnom de "particule de Dieu".

En juillet 2012, l’Organisation européenne de recherche nucléaire, le Cern, avait annoncé la découverte d'un particule qui "correspond à tout ce que nous savons du boson de Higgs", expliquait alors à FRANCE 24 Anne-Isabelle Etienvre, physicienne au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

Avec dépêches

Première publication : 08/10/2013

  • SCIENCES

    "Si c'est bien le boson de Higgs, c'est la fin d'une histoire"

    En savoir plus

  • SCIENCES

    Le Cern découvre une particule "compatible" avec le boson de Higgs

    En savoir plus

  • SCIENCES

    Tout ce que vous devez savoir sur le boson de Higgs

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)