Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

La Commission européenne milite pour une "opération de sécurité" en Méditerranée

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/10/2013

La commissaire européenne des Affaires intérieures, Cécilia Malmström, a déclaré mardi, avant une réunion des ministres de l'Intérieur de l'UE, qu'elle plaiderait pour l'organisation d'une grande opération de sauvetage suite au drame de Lampedusa.

Cinq jours après le naufrage d’un navire à Lampedusa, au large de la Sicile, au cours duquel plus de 200 migrants clandestins ont péri, Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée des Affaires intérieures, a annoncé qu’elle demanderait aux États membres "d'organiser une grande opération de sécurité et de sauvetage en Méditerranée, de Chypre à l'Espagne", au cours d’une réunion des ministres de l’Intérieur européens, mardi 8 octobre à Luxembourg.

"Je vais demander le soutien et les ressources nécessaires pour faire cela, pour sauver plus de vies", a-t-elle expliqué en précisant que l'opération serait menée par Frontex, l'agence de surveillance des frontières européennes.

Mercredi, Cecilia Malmström doit se rendre sur l’île de Lampedusa, aux côtés du président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso. Ils y ont été invités par le président du Conseil italien, Enrico Letta, fervent partisan d’une révision des règles d’asile en Europe.

Le 3 octobre, quelques heures après le naufrage de l’embarcation, la commissaire avait sommé les pays membres d’investir davantage dans la réinstallation des réfugiés les plus vulnérables. "Cela démontrerait un engagement en faveur de la solidarité et du partage des responsabilités, et contribuerait à réduire le nombre de personnes qui mettent leur vie en danger dans l'espoir d'atteindre les côtes européennes", avait-elle déclaré.

"Nous avons besoin d’une politique migratoire européenne solide", avait résumé son porte-parole, Michele Cercone, au cours d’une conférence de presse.

Modifier les règles d’asile ?

Pour autant, bien que le drame de Lampedusa ait provoqué une onde de choc à travers l’Europe et engendré de nombreuses critiques sur les politiques migratoires, les pays du nord de l’Union européenne se sont montrés peu enclins à modifier les règles actuellement en vigueur dans l’espace Schengen.

Sur 28 États membres, 24 se sont opposés à une modification des règles en matière d'asile lorsque cette demande d'un partage du fardeau à été mise sur la table des ministres.

La commissaire européenne a néanmoins estimé que "ce n’était pas le jour" de revoir les règles d’asile, comme le réclament nombre de pays du Sud, portes d’entrées de l’immigration vers l’Europe, tout en assurant qu’elle allait demander aux États membres de "faire leur maximum" pour réinstaller les réfugiés.

Avec dépêches

 

Première publication : 08/10/2013

  • ITALIE

    Reportage : un rescapé du naufrage de Lampedusa raconte son calvaire

    En savoir plus

  • ITALIE

    Lampedusa : après la tragédie, la polémique sur les secours

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Naufrage à Lampedusa : la politique migratoire de l'UE pointée du doigt

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)